L'affaire Khashoggi commence à devenir toxique pour les intérêts économiques saoudiens

Malgré le soutien de Donald Trump, le royaume wahhabite a vu des annulations en cascade pour son prochain sommet international de l'investissement.

Embourbée dans l'affaire de la disparition du journaliste Jamal Khashoggi, l'Arabie-Saoudite a reçu un soutien de Donald Trump, qui a rappelé que le royaume était un allié des États-Unis dans la lutte contre le terrorisme. Mais cela suffira-t-il à calmer l'opinion publique américaine ? "Dans les rangs des Républicains à Washington, ça gronde", indique Agnès Vahramina, correspondante de France Télévisions dans la capitale fédérale américaine.

"Ben Salman devient toxique"

"Les élus disent : 'ce n'est plus possible, Mohamed Ben Salman est toxique, il faut qu'il s'en aille'. La pression s'accentue aussi sur l'Arabie-Saoudite. Le royaume doit tenir la semaine prochaine son sommet international de l'investissement. Riyad veut attirer des capitaux pour sortir de sa dépendance au pétrole, mais c'est une cascade d'annulations. La patronne du FMI ne viendra pas, la Banque mondiale ne viendra pas", rapporte la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne