Jérusalem : les États-Unis inaugurent leur ambassade

C'est une inauguration sous haute tension : les États-Unis ouvrent officiellement ce lundi 14 mai leur ambassade à Jérusalem. C'était une promesse électorale de Donald Trump, mais c'est surtout la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël.

Dans quelques heures, ce bâtiment qui abritait le consulat des États-Unis va devenir son ambassade. Par cette décision, Donald Trump rompt avec la ligne observée par ses prédécesseurs comme par la communauté internationale. Dans Jérusalem euest, les messages de remerciement sont partout. Pour les Israéliens, c'est une reconnaissance historique. "Je pense que c'est une très bonne chose, parce que cela aurait du être fait bien avant, mais mieux vaut tard que jamais", estime une Israélienne.

Sept morts côté manifestants

Toujours disputée par Israéliens et Palestiniens, aucun pays ne reconnaissait jusqu'à présent la ville sainte comme une capitale. Alors, dans sa partie est, sa population arabe crie à la trahison : "Qu'il déménage ou non, pour nous, Jérusalem restera la capitale de l'État palestinien", explique l'un d'entre eux. Des heurts ont éclaté ce lundi 14 mai au matin dans la bande de Gaza entre Palestiniens et soldats israéliens, faisant sept morts côté manifestants. Ce transfert d'ambassade se déroule la veille du jour où les Palestiniens commémorent l'exode de plus de 700 000 d'entre eux depuis la guerre 1948.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne