Israël : un accord historique avec les Emirats arabes unis

Israël et les Emirats arabes unis tentent de rétablir leur relation. Les deux pays doivent prochainement signer un accord prochainement. Derrière ce rapprochement, on s’interroge sur le rôle joué par les États-Unis.

C’est Donald Trump lui-même, vendredi 14 août, qui a annoncé l’accord de rapprochement entre Israël et les Émirats arabes unis. Le président américain en fait une victoire personnelle. "C’est un moment historique, cet accord est une étape importante pour construire un Moyen-Orient plus sûr et plus pacifique", déclare ce dernier. Après de longues négociations, l’accord s’est forgé par téléphone. Il prévoit une normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis : ambassades, lignes aériennes, échanges touristiques.

Une rupture de l’unité arabe

Le dernier accord d’Israël avec un pays arabe datait d’il y a 26 ans avec la Jordanie. "Je pense que nous verrons bientôt d’autres pays arabes rejoindre ce cercle de la paix qui s’agrandit " se réjouit Benjamin Nétanyahou, Premier ministre israélien. Cet accord a déclenché la colère des Palestiniens. Ils piétinent le drapeau des Emirats arabes unis en criant "trahison !". L’accord brise en effet l’unité arabe autour de la cause palestinienne pour la création d’un état et non d’une simple autorité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne