Iran : la rue contre les États-Unis

France 2

Alors qu'une marée humaine s'était formée autour du cercueil du général Soleimani à Kerman (Iran) mardi 7 janvier, plus de 30 personnes sont mortes dans une bousculade. Les Iraniens comptent bien venger leur héros national tué par une frappe américaine.

C'est un appel à venger le général Soleimani qui a été affiché dans les rues de Téhéran (Iran). Vendredi 3 janvier, le militaire a été tué par une frappe américaine en Irak. Alors, devant l'ambassade, les fresques anti-américaines ont été repeintes pour critiquer Donald Trump. "Depuis quarante ans, les États-Unis sont notre ennemie numéro 1. Depuis qu'ils ont usé de la terreur en assassinant le général Soleimani, ils le sont plus que jamais", indique un Iranien conservateur.

Des responsabilités partagées selon certains

Dans un bazar de la capitale, le retentissement est intense chez les classes les plus populaires. Le coût des grenades par exemple a été multiplié par trois. Même dans le climat actuel de vives tensions, certains Iraniens osent pointer du doigt la responsabilité partagée par Téhéran. "Il faut que l'Iran accepte de parler de façon pacifique", estime une femme interrogée. La République islamique a d'ores et déjà promis une riposte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne