Irak : deux bases américaines frappées par des missiles iraniens

FRANCE 2

Après l'assassinat du général Qassem Soleimani, l'Iran a frappé deux bases américaines en Irak dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier.

Le ciel irakien a été fendu par des éclairs de feu. Dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier, 22 frappes de missiles ont visé deux bases américaines en Irak. Dès l'annonce de l'attaque, des Iraniens se sont rendus dans les rues de Téhéran (Iran) pour célébrer la vengeance de l'assassinat du général Qassem Soleimani. Les autorités font état de 80 morts, mais le bilan est totalement démenti par Washington. "Notre vengeance va se poursuivre et j'espère voir Trump échouer", lance une Iranienne.

Air France suspend le survol de la zone

L'ayatollah Ali Khamenei, le guide suprême du régime, s'est félicité des frappes : "Une action militaire comme celle-ci ne suffit pas, l'essentiel est de mettre fin à la présence corruptrice des Américains dans la région". Par mesure de précaution, Air France, Lufthansa et Emirates ont pour l'heure suspendu leurs survols de l'Iran et de l'Irak.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne