Jean-Marc Ayrault : "La décision de François Hollande est noble, digne et courageuse"

Cette vidéo n'est plus disponible

Le ministre des Affaires étrangères est l'invité du magazine "Dimanche en politique" le 15 janvier. Il défend le bilan de François Hollande et sa décision de ne pas se présenter à la présidentielle. Il revient également sur la situation internationale et européenne.

A 100 jours de premier tour de la présidentielle 2017, Jean-Marc Ayrault est l'invité du magazine "Dimanche en politique" ce 15 janvier. Interrogé sur la défection de François Hollande, qui n'a pas souhaité se représenter à sa propre succession, le ministre des Affaires étrangères confie "respecter sa décision. C'est une décision à la fois noble, digne et courageuse".

Face à la menace numérique, "il faut que les démocraties sachent s'organiser"

Egalement questionné au sujet de l'arrivée de Donald Trump au pouvoir, Jean-Marc Ayrault ne peut que constater : "Il y a eu une élection présidentielle. [...] Il a été élu par le peuple américain. Moi, je respecte le choix du peuple américain". Pour lui, impossible d'affirmer si oui ou non Donald Trump est sous influence russe. "Je n'ai pas d'élément pour le dire", affirme-t-il.

Et d'ajouter : "Ce qui est sûr, c'est qu'il faut se méfier d'une nouvelle donne en terme de menace, de toute la technologie du numérique. [...] Je crois qu'il faut que les démocraties, si elles veulent continuer à défendre leurs valeurs, leur mode de vie, leur fonctionnement et leurs intérêts, sachent s'organiser". Pour Jean-Marc Ayrault, il y a des risques d'intrusion numérique lors de la présidentielle française, malgré les moyens pris depuis plusieurs années.

Vous êtes à nouveau en ligne