Investissements étrangers : rupture avec le libre-échange

FRANCE 2

François Lenglet donne plus de précisions sur le projet de la France de vouloir réduire les investissements étrangers en Europe.

En quoi ce projet pourrait-il marquer un changement d'orientation majeure pour l'Europe ? "Ce serait une révolution parce que ce serait une rupture avec le libre échange qui est la philosophie économique sur laquelle l'Europe a été construite. Libre-échange à l'intérieur du marché unique, mais aussi libre échange avec les pays tiers", explique François Lenglet.

"Il est souhaitable que l'Europe s'organise à son tour"

Et d'ajouter : "Mais le monde a changé. Si le libre-échange a profité aux consommateurs, il a aussi causé des dégâts économiques et sociaux. Ensuite, il est déséquilibré, certains pays comme la Chine profitent de l'ouverture des autres. D'autres, comme les États-Unis, sont en train de durcir leur politique commerciale au nom de la souveraineté économique. Il est donc normal, et souhaitable que l'Europe s'organise à son tour", continue le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne