Fusillades aux États-Unis : armes politiques ?

Des fusillades en série en pleine campagne présidentielle. Les démocrates se sont rapidement emparés de ce sujet de société en pointant les déclarations incendiaires de Donald Trump. Maryse Burgot, l'envoyée spéciale à Washington, explique la situation.

Aux États-Unis, après les nouvelles fusillades qui ont eu lieu à Dayton dans l'Ohio et El Paso au Texas, les démocrates se sont emparés de la question en pleine campagne. "Plusieurs candidats à la primaire démocrate qui rêvent d'affronter Trump l'accusent d'être en grande partie responsable de la tuerie d'El Paso", précise Maryse Burgot en direct de Washington. "Parmi eux, il y a Beto O'Rourke, originaire d'El Paso. Il estime que Trump attise le racisme dans ce pays", continue la journaliste. En 2015 en effet, il avait accusé les Mexicains d'envoyer tous leurs criminels aux États-Unis.

Trump renforcé ?

Cela va-t-il desservir Donald Trump dans la course à la présidentielle ? Rien n'est moins sûr. "Il s'est bien gardé de réagir à ces critiques. "Il n'est pas certain que cela le desserve vraiment. Les tueries de masse vont l'aider à faire campagne pour le port d'armes aux États-Unis, un port d'armes nécessaire pour que les Américains se défendent", analyse Maryse Burgot.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne