Frontières : le cauchemar d’une Française aux États-Unis

Une Française qui faisait son jogging à la frontière entre le Canada et les États-Unis a vécu un cauchemar. Arrêtée, elle a passé deux semaines en prison avant d’être relâchée.

Ce n’est pas un film, mais cela ressemble à un cauchemar. Cedella Roman, une Française de 19 ans, a eu la peur de sa vie. Alors qu’elle était en vacances chez sa mère au Canada, elle décide d’aller faire un footing. Par inadvertance, la jeune fille franchit la frontière entre le Canada et les États-Unis. Sans papiers sur elle, elle est placée en détention. "Je me suis dit, ok j’ai passé la frontière, mais ils vont seulement me donner une amende, m’engueuler un petit peu, mais je ne pensais pas qu’ils allaient me mettre ne prison. J’étais en train de retourner sur la plage, je n’étais même pas en train de continuer à marcher vers les États-Unis", raconte-t-elle.

Interdiction de territoire

Mais Cedella Roman est finalement transférée à 200 kilomètres de là, au centre de frontières de Tacoma. "Ils m’ont demandé d’enlever tous mes effets personnels, m’ont fouillée de partout. J’ai compris que ça commençait à être vraiment sérieux et j’ai commencé à pleurer", raconte la Française. Sa mère apporte ses papiers, mais les policiers américains refusent de la libérer au motif que ses papiers ne sont pas authentifiés. Elle y restera 15 jours. Elle est désormais interdite de voyager sur le sol américain.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne