États-Unis : Mueller n'inquiètera pas Trump sur l'ingérence russe

France 2

Aux États-Unis, Robert Mueller a parlé pour la première et sans doute pour la dernière fois. Il est sorti de sa réserve pour s'expliquer sur son enquête consacrée à l'ingérence russe lors de la campagne présidentielle de 2016.

On a enfin entendu le son de sa voix. Le procureur Robert Mueller était resté silencieux pendant deux ans. Il a fait trembler la Maison-Blanche en enquêtant sur les liens entre Donald Trump et la Russie. Le procureur, lors d’une conférence de presse exceptionnelle mercredi 29 mai, a confirmé les conclusions qui avaient déjà été rendues publiques en avril.

Trump soulagé

La Russie a bien tenté d'interférer dans l'élection de 2016, mais il n'y a pas de preuves suffisantes pour dire qu'il y a eu collusion entre Donald Trump et Moscou. Le président américain a-t-il tenté de faire obstruction à la justice ? Le procureur a répondu qu'il ne pouvait pas inculper le président, car c'est inconstitutionnel. Ensuite, il a confirmé qu'allait dissoudre sa cellule d'investigation et qu'il partait à la retraite à 74 ans. Donald Trump a réagi sur Twitter : "L'affaire est close ! Merci".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne