États-Unis/Mexique : quel avenir pour les migrants ?

FRANCE 3

Le bras de fer continue aux États-Unis, alors que des annonces de la Maison-Blanche concernant le "shutdown" étaient attendues.

Donald Trump veut en finir avec la paralysie de l'administration américaine, qui sévit depuis un mois à cause du "shutdown". Il a proposé, samedi 19 janvier, un compromis, un statut temporaire pour les migrants en échange de la construction de son mur. "Je propose de rallonger de trois ans le permis de séjour provisoire de 700 000 mineurs, entrés illégalement les années passées aux États-Unis avec leurs parents. Cette extension leur donnera droit à des permis de travail", a-t-il proposé. Seulement, le président américain avait lui-même annulé cette disposition à son arrivée à la Maison-Blanche. L'opposition démocrate a rejeté la proposition.

Des titres de séjour provisoires au Mexique

De l'autre côté de la frontière, à Tijuana au Mexique, où patientent des milliers de migrants, les annonces du président américain ne changent rien. "Le président des États-Unis ne veut pas en démordre de son idée de grand mur qui séparerait les deux pays", déplore José Maria Garcia, un activiste pro-migrant. Une nouvelle caravane de 2 000 marcheurs, venant du Honduras et du Salvador, est entrée à son tour au Mexique. Face à ce nouvel afflux, le Mexique a décidé d'accorder des titres de séjour provisoire afin que ces migrants restent dans le pays.

Vous êtes à nouveau en ligne