États-Unis : les Américains fêtent leur indépendance dans la division

France 2

Aux États-Unis, c'est la fête nationale ce mardi 4 juillet. Six mois après son arrivée au pouvoir, Donald Trump divise toujours son pays.

L'Amérique est plus que jamais divisée pour cette première fête nationale sous l'ère Trump. Des centaines de milliers de manifestants sont descendus dans la rue à travers tout le pays pour demander la destitution du président englué dans l'affaire sur l'ingérence russe durant sa campagne électorale. Donald Trump était censé prononcer un discours célébrant l'unité de la nation, mais il a préféré à nouveau s'attaquer à la presse, qu'il juge hostile.

Pas de concerts, mais un pique-nique

Sous la présidence Obama, des stars venaient donner des concerts populaires à Washington. Ce mardi, le président milliardaire se contentera d'un pique-nique à huis clos avec des soldats sur la pelouse de la Maison Blanche. Les sondages de popularité sont en berne. Moins de 40% des Américains lui font confiance, un score historiquement bas après six mois de mandat. Pour Donald Trump, pas question de rassembler le pays en ce jour anniversaire de l'indépendance des États-Unis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne