États-Unis : le vote par correspondance comme enjeu majeur de l’élection présidentielle

FRANCEINFO

Depuis le tweet de Donald Trump jeudi 30 juillet, le vote par correspondance pour la prochaine élection présidentielle aux États-Unis fait l’objet de toutes les attentions. Une pratique pourtant très connue dans le pays.

En un seul tweet, Donald Trump a orienté tous les regards vers le vote par correspondance en laissant sous-entendre qu’il pourrait être sujet aux fraudes. Cette manière de participer à la prochaine élection est pourtant quelque chose de répandu dans le pays : le journaliste Ben Barnier rappelle qu’en 2016, lors du précédent scrutin, un quart des électeurs avaient voté par correspondance, soit 33 millions de bulletins.

Donald Trump a déjà voté par correspondance

Les élections présidentielles américaines ont déjà été marquées par certaines contestations. En 2000, le duel entre George W. Bush et Al Gore avait suscité certains soupçons, mais cela concernait "les cartes perforées où on ne voyait pas bien si c’était Al Gore ou George W. Bush qui avait été choisi par l’électeur", rappelle Thomas Snegaroff, historien spécialiste des États-Unis. Ce dernier rapporte aussi que Donald Trump remet en cause la fiabilité du vote par correspondance alors qu’il avait lui-même voté ainsi par le passé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne