États-Unis : la réforme de Donald Trump va coûter plus de 30 milliards à Apple

France 2

La réforme fiscale de Donald Trump a conduit Apple à rapatrier ses bénéfices aux États-Unis. L'opération va rapporter plus de trente milliards d'euros aux États-Unis.

Au beau milieu de la Californie, une soucoupe géante au cœur de laquelle s'affairent 12000 personnes. Cet objet étrange, c'est le siège d'Apple. Dans les cinq prochaines années, 20 000 nouveaux employés devraient rejoindre les rangs. Apple compte embaucher massivement, et ce grâce à la réforme fiscale de Donald Trump. Le patron de la marque à la pomme a décidé de rapatrier ses bénéfices aux États-Unis, ils étaient jusque là stockés à l'étranger.

Plus de 30 milliards d'euros pour Apple

Jusqu'à la réforme Trump, les entreprises américaines ne payaient pas d'impôts sur leurs bénéfices à l'étranger. Au 30 septembre dernier, Apple disposait de 221 milliards d'euros, dont 94% étaient stockés à l'étranger, non imposable. Donald Trump a supprimé cette mesure avec sa réforme. En échange, il baisse l'impôt sur les bénéfices aux États-Unis à 15%. Apple rapatrie donc son trésor et devra débourser plus de 30 milliards d’euros à l'administration fiscale américaine. Pour le président, l'heure est à la victoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne