États-Unis : en pleine campagne présidentielle, un ancien conseiller à la Maison Blanche décrit un Trump "erratique et mal informé"

John Bolton, (D), ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, 09 mai 2018.
John Bolton, (D), ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, 09 mai 2018. (SAUL LOEB / AFP)

À quatre mois et demi de la présidentielle du 3 novembre, et alors que Donald Trump semble dévisser dans les sondages, un nouveau livre va écorner encore un peu plus l’image du président américain, signé par son ex-conseiller à la sécurité nationale.

L’essai rédigé par l’ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton, s’intitule La pièce dans laquelle ça s’est passé. Mémoires de la Maison Blanche et doit paraître mardi 23 juin. 592 pages  pour résumer 17 mois passés dans le bureau du président américain. Plusieurs extraits ont déjà fuité dans la presse, provoquant l’ire de Donald Trump qui cherche à le faire interdire.  

John Bolton, le conservateur va-t-en-guerre qui en janvier, avait refusé de témoigner devant le Congrès dans le cadre du procès en destitution de Trump, raconte ce qu’il a vu et entendu dans le bureau ovale. Il décrit un Donald Trump obsédé par ses intérêts personnels. En marge du sommet du G20 à Osaka il y a un an, il a par exemple demandé à son homologue chinois Xi Jinping d’acheter plus de soja américain afin, raconte Bolton, de faciliter sa réélection en novembre prochain.

Trump a voulu faire interdire la publication

Bolton décrit aussi un président erratique et mal informé, qui semble ignorer que le Royaume-Uni est doté de l’arme nucléaire, qui pense que la Finlande appartient à la fédération de Russie, qui apprécie la compagnie des dictateurs comme le Nord-Coréen Kim Jong-Un. L’ex-conseiller de la sécurité nationale confirme aussi les pressions sur l’Ukraine pour tenter d’obtenir des informations compromettantes sur le rival démocrate Joe Biden.  

"Le livre de John Bolton (...) est une compilation de mensonges et d'histoires inventées, toutes dans le but de me faire apparaître sous un mauvais jour", a tweeté jeudi 18 juin le président américain. "Beaucoup des déclarations ridicules qu'il m'attribue n'ont jamais existé, de la pure fiction. Il essaie juste de prendre sa revanche parce que je l'ai viré, comme le malade qu'il est !" 

La Maison Blanche a tenté de faire interdire le livre, au motif qu’il contiendrait des informations confidentielles. Mais pour l’instant, la sortie du livre est toujours programmée à mardi. Il est déjà numéro 1 des commandes sur Amazon, et dimanche soir John Bolton est l’invité de la chaîne ABC. "L’homme que le président veut faire taire", dit la bande promo qui déjà tourne en boucle :  

Et un autre livre à charge contre Donald Trump doit être publié fin juillet : celui de sa nièce Mary Trump qui promet de dévoiler les secrets de la richesse du milliardaire républicain, et notamment ses fraudes fiscales.

Vous êtes à nouveau en ligne