États-Unis : Donald Trump menacé de destitution

FRANCEINFO

Donald Trump a déclaré, mardi 24 septembre à la presse américaine, qu'il était prêt à publier une conversation à l'origine d'une nouvelle menace judiciaire pour lui. Il aurait demandé à l'Ukraine d'enquêter sur son rival démocrate en échange d'une aide militaire.

Le chef d'État américain est soupçonné d'avoir poussé son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky d'enquêter sur Joe Biden, ancien vice-président et candidat à l'investiture démocrate pour la campagne présidentielle de 2020, et son fils. La présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a annoncé mardi 24 septembre l'ouverture d'une enquête en vue d'une destitution de Donald Trump.

"La crédibilité du Congrès en jeu"

"Les démocrates ne peuvent pas ne pas agir, ne pas reculer. Ça fait deux ans et demi que le président américain sort du cadre légal, que son poste est menacé. Il est question de corruption, d'abus de pouvoir et de mise en cause de la sécurité nationale. Ou le Parti démocrate et le Congrès n'existent plus, ou ils doivent poursuivre les enquêtes avec éventuellement une procédure de destitution à la clef", commente Nicole Bacharan, historienne et politologue spécialiste des États-Unis, jointe par téléphone par franceinfo.

"Politiquement c'est risqué. La Chambre des représentants, à majorité démocrate, doit mener l'enquête puis le Sénat, aux mains des Républicains, se transforme en tribunal. C'est dangereux de transformer Donald Trump en martyr. Mais la crédibilité du Congrès est en jeu, donc il n'a pas le choix", poursuit-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne