Etats-Unis : Donald Trump fait l'apologie des armes et évoque le 13-Novembre

France 3

Pour justifier sa politique sur les armes à feu devant la convention annuelle de la NRA, le président américain n'a pas hésité à citer, et même mimer, les exécutions du 13-Novembre à Paris.

Le public réuni à Dallas, aux États-Unis, lui était acquis. Donald Trump a été accueilli comme un héros lors de la convention annuelle de la puissante NRA, le principal lobby des armes, qui finance ses campagnes. Lorsque le président se lance dans un plaidoyer pour le port d'armes, il n'hésite pas à mimer les exécutions du 13-Novembre 2015 au Bataclan. "Personne n'a d'armes à Paris, personne. Au Bataclan, les terroristes ont pris leur temps. Ils les ont tués un par un", commence-t-il avant d'ajouter en mimant le tir d'une arme à feu : "Boum, viens là. Boum, viens là."

L'indignation des victimes du Bataclan

Le président interpelle ensuite son auditoire : "Si l'un d'entre vous avait été là avec une arme pointée dans la direction opposée, les terroristes auraient fui ou se seraient fait tirer dessus et ça aurait été une tout autre histoire." Des propos qui ont indigné les proches des victimes du Bataclan. Ils entendent demander une prise de position officielle du gouvernement français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne