Etats-Unis : Donald Trump admet avoir demandé trois fois à l'ex-directeur du FBI s'il était visé par une enquête

Donald Trump s\'adresse au secrétaire d\'Etat, Henry Kissinger, lors d\'une réunion à la Maison Blanche (Washington), le 10 mai 2017.
Donald Trump s'adresse au secrétaire d'Etat, Henry Kissinger, lors d'une réunion à la Maison Blanche (Washington), le 10 mai 2017. (JIM WATSON / AFP)

Le président américain l'a reconnu lors d'une interview à la chaîne NBC. Ces demandes pourraient être interprétées comme des tentatives d'interférence.

"J'ai dit : 'Si c'est possible, pouvez-vous me dire s'il y a une enquête sur moi ?' Il a dit qu'il n'y avait pas d'enquête sur moi." Le président américain, Donald Trump, a admis, jeudi 11 mai lors d'une interview à la chaîne NBC (en anglais), qu'il avait demandé trois fois au désormais ex-directeur du FBI, James Comey, s'il était visé par une enquête. Cette intervention peut être interprétée comme une tentative d'interférence ou d'intimidation concernant les investigations en cours sur des liens entre des proches du président américain et la Russie durant la campagne électorale de 2016.

Malgré les raisons de limogeage données à James Comey, Donald Trump a également reconnu qu'il avait l'affaire avec la Russie en tête quand il a pris la décision de le renvoyer : "En fait quand je me suis décidé, je me suis dit : 'Ce truc avec la Russie, Trump et la Russie, c'est une histoire inventée.'"