États-Unis : des professeurs armés

France 2

Aux États-Unis, les lycéens s'inquiètent de l'une des mesures avancées par Donald Trump pour lutter contre les tueries dans les établissements scolaires, qui envisage d'armer les professeurs. Une mesure déjà mise en place dans dix états, dont l'Oklahoma. 

Gary Labeth est un proviseur un peu particulier. Dans son bureau : un semi-automatique prêt à l'emploi, en permanence. "Il est tout le temps chargé, prêt à servir", affirme l'homme. Ici, on n'a même pas attendu la volonté de Donald Trump d'armer les professeurs ; l'autorisation a été donnée par les autorités locales. Si une fusillade devait éclater dans ces locaux, Gary sait exactement ce qu'il doit faire. Le sujet n'est ni tabou ni secret pour ces élèves de lycée ; c'est même presque un jeu. "Je me sens plus sure, mais en même temps ça me gêne, je n'aime pas spécialement les armes", confie l'une des élèves. 

Il faudrait sept minutes à la police pour arriver en cas de fusillade 

Le campus de cette école du sud de l'Oklahoma (États-Unis) s'étend sur plusieurs hectares, et compte 500 élèves, de la maternelle au lycée, répartis dans plusieurs bâtiments. Alors, il a été décidé que Gary ne serait pas le seul à s'opposer à un éventuel tireur ; il y a même un plan bien défini. Il faudrait sept minutes à la police pour arriver sur les lieux. Si Gary doit faire face à un tireur mineur, un enfant, il sera sans état d'âme. D'autres établissements organisent des stages de sensibilisation.   

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne