États-Unis : après la Chine et l'Iran, Donald Trump tente d'intimider le Mexique

FRANCE 2

Le président américain Donald Trump a annoncé samedi 8 juin qu'il avait obtenu un accord avec le Mexique sur le sujet de l'immigration. Une nouvelle fois, il a brandi des menaces avant de négocier.

En désaccord avec le Mexique sur le sujet de l'immigration, Donald Trump menaçait ces derniers jours d'imposer des droits de douane très élevés. Une mesure qui aurait été catastrophique pour les deux pays, mais qui a fait céder le Mexique. "Avec les Mexicains, Donald Trump applique sa technique habituelle, le bâton, le coup de poing sur la table, la menace, les intimidations, quitte à ce que ses menaces ne soient pas toujours très crédibles", explique Loïc de la Mornais, en duplex de Washington (États-Unis).

Une stratégie imparfaite

La stratégie de diplomatie de Donald Trump, brandir la menace avant de devenir le meilleur ami de ses ennemis, avait été la plus flagrante dans ses relations avec la Corée du Nord. Une menace de guerre, d'abord, pour quelques mois plus tard rencontrer Kim Jong-un, le dirigeant nord-coréen, et parler d'idylle. Une technique qu'il a toujours appliquée, avec la Chine ou l'Iran notamment, où il tente d'affaiblir son interlocuteur avant de négocier. Une stratégie qui n'a pas fonctionné à 100%, cependant, avec la Corée du Nord, mais surtout avec l'Iran, en attendant de voir l'évolution des négociations avec la Chine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne