État islamique : Abou Bakr Al-Baghdadi est mort

france 2

Donald Trump a confirmé, dimanche 27 octobre, le leader de Daech, Abou Bakr Al-Baghdadi. Il se serait fait exploser à l'aide d'une ceinture d'explosifs.

Un champ de décombres. Voilà ce à quoi ressemble désormais l'endroit qui habitait le leader de l'organisation État islamique, quelque part au nord-est de la Syrie. Deux heures d'explosifs et d'assauts américains plus tard ont raison de la propriété. Des tunnels sont à peine visibles. À l'intérieur, Abou Bakr Al-Baghdadi a annoncé le président Trump, dimanche 27 octobre.

"Mort en lâche"

"Les États-Unis ont fait payer le prix de la justice au principal chef terroriste au monde. Abou Bakr Al-Baghdadi est mort", a gravement ainsi annoncé Donald Trump lors d'une conférence de presse ce même dimanche. Après un vol en rase-motte, des troupes d'élite ont été larguées avant d'affronter les forces ennemies. Des dizaines de combattants jihadistes décèdent. Aucune mort n'est à déplorer du côté américain. Le leader était poursuivi dans un tunnel, avec ses trois enfants, par les chiens américains avant d'exploser pour ne pas se laisser prendre. "Il n'est pas mort en héros, mais en lâche", a commenté le président Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne