En voyage surprise en Afghanistan, Donald Trump annonce la reprise des négociations avec les talibans

Le président américain Donald Trump face à des soldats américains sur la base aérienne de Bagram (Afghanistan), le 28 novembre 2019.
Le président américain Donald Trump face à des soldats américains sur la base aérienne de Bagram (Afghanistan), le 28 novembre 2019. (OLIVIER DOULIERY / AFP)

Le déplacement de Donald Trump, son premier dans le pays, avait été gardé secret pour des raisons de sécurité. Il a lieu à l'occasion de la fête de Thanksgiving.

"Nous resterons tant que nous n'aurons pas d'accord ou jusqu'à ce qu'on ait une victoire totale." Le président des Etats-Unis a annoncé, jeudi 28 novembre, lors d'une visite surprise sur une base américaine en Afghanistan que les négociations avec les talibans, interrompues en septembre, avaient repris. 

"Les talibans veulent un accord, et nous les rencontrons. Nous leur disons qu'il faut un cessez-le-feu, ils ne voulaient pas de cessez-le-feu, et maintenant ils veulent un cessez-le-feu", a déclaré Donald Trump déclaré après une rencontre avec son homologue, le président Ashraf Ghani, sur la base de Bagram. "Je pense que ça va sûrement marcher comme ça", a-t-il ajouté. Le président américain a confirmé vouloir réduire le nombre de soldats américains sur place à 8 600, contre entre 13 000 et 14 000 aujourd'hui.

Le voyage de Donald Trump, son premier dans le pays, avait été gardé secret pour des raisons de sécurité. Il a lieu à l'occasion de la fête de Thanksgiving. Le président est parti mercredi soir dans le plus grand secret depuis la Floride, via la base d'Andrews près de Washington. Il est arrivé à Bagram vers 20h30 heure locale. La nouvelle du voyage n'a été rendue publique que juste avant qu'il ne redécolle, peu après minuit heure locale. Dans ses déplacements sur la base, le dirigeant était protégé de près par des soldats lourdement armés, casqués et équipés de jumelles de vision nocturne.

Vous êtes à nouveau en ligne