Election américaine : "Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement", affirme Donald Trump

Ce direct est terminé.

Les résultats se font attendre dans les Etats clés dont a besoin Joe Biden pour battre Donald Trump, qui conteste les opérations de dépouillement en justice.

Après Joe Biden, c'est au tour de Donald Trump de prendre la parole. Et le ton est très différent. "Si vous comptez les votes légaux, je gagne facilement. Si vous comptez les votes illégaux, ils peuvent essayer de nous voler l'élection", a dit le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche, après s'être déjà déclaré vainqueur dans la nuit de mardi à mercredi. Suivez les résultats dans notre carte, mise à jour en temps réel.

Ce direct est désormais terminé. Suivez les dernières informations sur la présidentielle américaine dans notre nouveau direct

Plusieurs télévisions américaines ont décidé d'interrompre la diffusion de cette allocution du président Donald Trump, estimant qu'il faisait de la désinformation.

Joe Biden affiche sa confiance. "Soyez patients, les amis. Les votes sont en train d'être comptés et nous sommes bien là où nous sommes", a-t-il écrit sur Twitter. Le candidat démocrate a ensuite assuré face caméra qu'il n'avait "aucun doute" sur sa victoire "lorsque le dépouillement sera terminé".

Une longue attente. Les résultats se font attendre dans les Etats clés dont ont besoin les deux candidats pour l'emporter. Toute la journée, en Géorgie, Pennsylvanie, Arizona et au Nevada, les responsables locaux ont communiqué des statistiques sur les bulletins qui restent à compter, faisant fluctuer l'heure ou le jour où ils auront achevé les dépouillements des bulletins envoyés par la poste. 

Trump s'agite sur Twitter. "Arrêtez de compter [les bulletins] !", a tweeté en lettres capitales le président des Etats-Unis, qui voit les chances d'un second mandat s'amenuiser peu à peu. Dans un communiqué, également en lettres capitales, il a affirmé qu'il gagnerait l'élection si les bulletins "légaux" étaient comptés, mais que l'élection lui serait volée si "les bulletins illégaux et tardifs" étaient pris en compte.

Les républicains multiplient les recours. Les avocats du camp Trump ont saisi la justice dans plusieurs Etats, demandant par exemple un recomptage dans le Wisconsin. Dans le Michigan et la Géorgie, deux juges ont déjà rejeté des recours républicains. Selon les décisions judiciaires, ces recours pourraient retarder de plusieurs jours ou semaines l'homologation des résultats.

Vous êtes à nouveau en ligne