Donald Trump va-t-il trouver des artistes pour chanter le jour de son investiture?

Le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, répond à des journalistes à Palm Beach (Floride, Etats-Unis), le 24 décembre 2016. 
Le président élu des Etats-Unis, Donald Trump, répond à des journalistes à Palm Beach (Floride, Etats-Unis), le 24 décembre 2016.  (JIM WATSON / AFP)

Le président élu des Etats-Unis peine à trouver des stars pour donner de l'éclat à la cérémonie, qui doit se dérouler le 20 janvier 2017.

Y aura-t-il des vedettes à la cérémonie d'investiture de Donald Trump à la Maison Blanche ? Apparemment, elles ne se bousculent pas au portillon, et il reste moins d'un mois, avant le 20 janvier 2017, pour obtenir leur accord. L'équipe de transition du président élu des Etats-Unis a beaucoup de mal à trouver des chanteurs ou des artistes de renom qui acceptent de se produire lors de la cérémonie. Etat des lieux. 

Plusieurs stars ont refusé

La liste est longue. Selon plusieurs médias américains, la Québécoise Céline Dion, le groupe américain de rock Kiss et le chanteur Justin Timberlake ont décliné l'invitation. Le Britannique Elton John a également démenti les affirmations d'un membre de l'équipe de transition du président élu annonçant sa présence.

Un temps pressenti, l’Italien André Bocelli, a finalement refusé, cédant à la pression de ses fans, selon The Daily Beast.

Des stars de renom ont pourtant soutenu Donald Trump lors de sa campagne, tel le rappeur Kanye West.  "Depuis son internement en psychiatrie à l'automne, le rappeur s'affiche ouvertement avec Donald Trump à qui il a même rendu visite le 13 décembre dernier à la Trump Tower", remarque L'Obs. Mais son nom n'est pour l'instant qu'une hypothèse avancée par la presse ...

Des danseuses rechignent à participer

Dernière polémique en date : celle liée à la participation ou non de la troupe new-yorkaise des Rockettes à la cérémonie. Jeudi 22 décembre, l'équipe de transition et le groupe Madison Square Garden (MSG, maison mère de la troupe) annoncent dans un communiqué que les Radio City Rockettes, connues notamment pour leurs spectacles de Noël inspirées du French cancan, se produiraient lors de la cérémonie d'investiture à Washington.  

Les Rockettes se produisent lors de leur rituel spectacle \"Noël en août\" le 23 août 2016 à New York.
Les Rockettes se produisent lors de leur rituel spectacle "Noël en août" le 23 août 2016 à New York. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

C'était compter sans l'avis d'une des danseuses de la troupe, Phoebe Pearl, qui a posté un message sur son compte Instagram, effacé depuis, se disant "gênée et déçue". "La décision de danser pour un homme qui représente tout ce à quoi nous sommes opposées est épouvantable", a-t-elle écrit, selon le site Hollywood Reporter.

Un rappel à l'ordre et un vif débat ont suivi ces déclarations. MSG a ensuite publié un second communiqué. La société assure désormais que la participation se fera sur la base du volontariat et que le nombre de danseuses souhaitant participer à la représentation du 20 janvier excède déjà le nécessaire.

Une jeune vedette saute sur l'occasion 

Outre les Rockettes, la seule autre tête d'affiche de la cérémonie, pour l'instant, est la chanteuse Jackie Evancho. A 16 ans à peine, elle a déjà placé cinq albums (essentiellement composés de reprises) dans les 20 meilleures ventes aux Etats-Unis.

Le directeur de la communication de Donald Trump, Boris Epshteyn, a annoncé le 14 décembre sur Twitter, pour s'en réjouir, que l’hymne américain serait chanté par la jeune artiste, finaliste malheureuse du télécrochet "America’s Got Talent", selon Le Monde.

Le casting peine donc à soutenir la comparaison avec les stars venues chanter aux deux cérémonies d'investiture de Barack Obama : la reine de la soul Aretha Franklin en 2009 et la pop star Beyoncé en 2013.  

Vous êtes à nouveau en ligne