Donald Trump : quelle stratégie face à l'Iran ?

FRANCE 2

Après la confiscation d'un navire britannique dans le détroit d'Ormuz, l'Arabie saoudite s'est dite prête à accueillir des forces américaines sur son sol, une première depuis la guerre en Irak. Les explications du journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis Washington (États-Unis).

Face à l'attitude de Téhéran, Donald Trump sait-il vraiment où il va ? "C'est la grande question. En tout cas, Donald Trump continue d'appliquer sa doctrine diplomatique, sa stratégie de pression maximale. Il l'avait fait il y a deux ans avec la Corée du Nord. À l'époque, on était proche d'une guerre, en tout cas proche de frappes. Et puis, ça s'est arrangé. Aujourd'hui, la Corée du Nord n'a pas abandonné son programme nucléaire, mais enfin, ça s'est calmé. Donald Trump applique aussi cette stratégie de pression maximale dans un autre registre avec le Venezuela. Là, pour l'instant, il n'y a aucun résultat", explique le journaliste Loïc de La Mornais, en duplex depuis Washington (États-Unis).

MBS et Netanyahou veulent agir vite

"Le risque avec l'Iran, c'est de radicaliser chacun des deux camps les plus extrêmes aux États-Unis et en Iran. C'est peut-être ce à quoi on assiste dans le détroit d'Ormuz. Dernier point : il faut bien voir que Donald Trump est poussé par ses alliés personnels au Moyen-Orient, Mohammed ben Salmane en Arabie saoudite et Benjamin Netanyahou en Israël. Tous les deux détestent l'Iran et veulent agir vite avant les élections présidentielles de 2020", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne