Donald Trump menace de taxer (encore plus) les importations chinoises

Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, le 18 juin 2018.
Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, le 18 juin 2018. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP)

Le président américain a annoncé lundi 200 milliards de dollars de taxes supplémentaires.

La Chine et les États-Unis sont plus proches que jamais d'une guerre commerciale. Le président américain a poursuivi l'escalade, lundi 18 juin, en menaçant de taxer 200 milliards de dollars d'importations supplémentaires pour compenser, selon lui, le vol de technologies et de propriété intellectuelle américaines. En retour, Pékin a promis des "représailles".

"Si les États-Unis perdent le sens commun et publient une liste [de produits visés], la Chine se verra dans l'obligation d'adopter une combinaison de mesures quantitatives et qualitatives en forme de représailles énergiques", a mis en garde le ministère du Commerce chinois mardi, dans un communiqué.

"Escalade dangereuse"

"Cette escalade dangereuse est l'ultime rappel que le Congrès doit intervenir et exercer son autorité sur la politique commerciale", a fustigé la National Retail Federation (NRF), un lobby de la distribution. Environ 455 000 emplois américains sont menacés par les dernières mesures punitives contre la Chine, a calculé la NRF. Elle estime qu'une autre conséquence va être une hausse du prix des produits de base.

Avec ces mesures, Donald Trump entend forcer Pékin à réduire le déficit commercial des États-Unis. En 2017, ces derniers ont exporté pour 130,4 milliards de dollars de marchandises vers le géant asiatique, deuxième puissance économique mondiale. Ils ont importé dans le même temps 505,6 milliards de biens chinois, selon les statistiques du département du Commerce. Soit un déficit de plus de 375 milliards de dollars.

Vous êtes à nouveau en ligne