La France et les Etats-Unis vont "probablement" régler leur différend sur les Gafa : rencontre crispée entre Macron et Trump à Londres

Emmanuel Macron et Donald Trump, le 3 décembre 2019 à Londres. 
Emmanuel Macron et Donald Trump, le 3 décembre 2019 à Londres.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Ces commémorations s'annonçaient peu festives vu les différends sur la Syrie ou le financement de l'organisation et Emmanuel Macron a jeté de l'huile sur le feu en jugeant l'Alliance née en 1949 "en mort cérébrale".

L'ambiance s'annonce fraîche lors du sommet du 70e anniversaire de l'Otan. Les dirigeants des 29 pays de l'Alliance se retrouvent, mardi 3 décembre, pour une réception à Buckingham Palace (Royaume-Uni). Ils se rendront ensuite au 10 Downing Street, à l'invitation du Premier ministre britannique Boris Johnson. Le président américain Donald Trump a déjà qualifié de "très insultant" le jugement de "mort cérébrale" porté par le président français Emmanuel Macron sur l'Otan et a dénoncé les "mauvais payeurs" qui ne contribuent pas assez aux dépenses pour la défense.

"Mort cérébrale". Emmanuel Macron avait jugé début novembre l'Otan en état de "mort cérébrale", après l'offensive lancée le mois précédent par Ankara dans le Nord-Est de la Syrie, sans aucune concertation avec les alliés, mais avec l'assentiment du président américain.

"Punir" Emmanuel Macron. Donald Trump a signifié son intention de "punir" le président français, dont le jugement critique sur l'Otan a froissé les alliés. C'est un jugement "très, très méchant à l'adresse de 28 pays et pour cet homme (Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan) qui fait un excellent travail", a-t-il ajouté.

Les dépenses de défense au cœur des débats. Donald Trump veut maintenir la pression sur les pays membres pour leur faire respecter leur engagement de consacrer 2% de leur PIB à leurs budgets militaires en 2024. La France dépensera l'équivalent de 2% en 2025, mais l'Allemagne, à 1,42% en 2020, ne respectera pas son engagement avant le début de la décennie 2030.

Vous êtes à nouveau en ligne