DIRECT. Bachar Al-Assad est un "criminel" et "devra être jugé", estime Emmanuel Macron à l'ONU

Ce direct est terminé.

Le président français a prononcé son premier discours devant l'Assemblée générale des Nations unies, mardi 19 septembre. 

Après le discours fracassant de Donald Trump, au tour d'Emmanuel Macron de faire ses débuts à la tribune. Le chef de l'Etat français a prononcé mardi 19 septembre sa première allocution devant les dirigeants du monde réunis à New York lors de l'Assemblée générale des Nations unies. 

Trump menace de "détruire" la Corée du Nord en cas d'attaque de Pyongyang. Durant son discours, Donald Trump a vivement critiqué le régime nord-coréen, qui multiplie les essais de missiles. Dans une allusion à Kim Jong-un, il a dénoncé "la mission-suicide de monsieur Missile", et a menacé de "détruire totalement la Corée du Nord" si les Etats-Unis ou un de ses alliés étaient visés par Pyongyang.

"America first". A la tribune, le chef d'Etat américain a continué à assurer qu'il ferait "toujours passer l'Amérique d'abord". Il a également dénoncé l'accord nucléaire avec l'Iran, qualifié de "honte", et la situation au Venezuela.

Accord de Paris. Lors d'un entretien avec Donald Trump dans un hôtel new-yorkais, Emmanuel Macron a une nouvelle fois tenté de convaincre son homologue de revenir sur sa décision de sortir de l'accord de Paris sur le climat. En vain, pour l'instant.

Vous êtes à nouveau en ligne