Victoire de Donald Trump : "Tout ce que nous voulons, c'est la réussite de notre pays", déclare Obama

Le président américain, Barack Obama, le 9 novembre 2016.
Le président américain, Barack Obama, le 9 novembre 2016. (NICHOLAS KAMM / AFP)

Le républicain Donald Trump a été élu, mercredi, président des Etats-Unis.

Barack Obama sort de son silence. Dans une allocutation depuis la Maison Blanche, le président américain a commenté, mercredi 9 novembre, les résultats de la présidentielle et la victoire de Donald Trump. "Tout ce que nous voulons c'est la réussite de notre pays. Nous voulons une transition en douceur", a-t-il déclaré, avant de souhaiter "le succès" du président élu. Avec franceinfo, suivez toute la journée les réactions politiques à cette élection.

>> Trump élu président : découvrez tous les résultats de l'élection dans notre carte

Hillary Clinton revient sur sa défaite. L'ex-candidate démocrate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, s'est exprimée pour la première fois depuis l'annonce de sa défaite. "J'espère que Donald Trump sera un président qui réussira pour tous les Américains", a-t-elle dit, dans des Etats-Unis "plus divisés que nous ne le pensions".

De fraîches félicitations de part de Hollande. A l'issue du Conseil des ministres, François Hollande a salué, mercredi, la victoire de Donald Trump, "comme il est naturel entre deux chefs d'Etats démocratiques". "Cette élection ouvre une période d'incertitude. Je dois l'aborder avec lucidité et clarté", a ajouté le chef de l'Etat, après avoir indiqué avoir eu "une pensée pour Hillary Clinton".

Poutine espère un "dialogue constructif". Dans un communiqué, le président russe a félicité Donald Trump pour son élection à la Maison Blanche. Il "a dit être certain qu'un dialogue constructif sera établi entre Moscou et Washington". 

23h49 : Au lendemain de l'élection de Donald Trump, France 3 revient sur la nouvelle first lady, Melania Trump.


FRANCE 3

23h41 : Si l'élection de Donald Trump à la présidence américaine soulève plusieurs interrogations, l'une d'entre elles concerne la relation qu'il entretient avec Vladimir Poutine.


FRANCE 2

23h28 : "La démocratie serait de respecter la volonté du peuple américain", estime Marine Le Pen, invitée du 20 heures de Francer 2. "Les élites refusent de voir et d'entendre ce que les peuples expriment", assure-t-elle également.



FRANCE 2

23h16 : "Parents et personnes en charge de nos enfants, faites leur savoir qu'ils peuvent encore changer le monde, pour le mieux", écrit le triple champion NBA LeBron James, sur son compte Instagram.

23h18 : Alors que les analystes s'attendaient à une chute de Wall Street en cas de victoire de Donald Trump à la présidentielle, les investisseurs ont pris à contre-pied ces prévisions. L'indice vedette Dow Jones Industrial Average a fini à une cinquantaine de points de son record de clôture, prenant 1,40% à 18 589,69 points.

22h40 : @Anonyme Quelques noms circulent, comme celui de Rudy Giuliani, ex-maire de New York et soutien indéfectible de Donald Trump, pourquoi pas au ministère de la Justice. Newt Gringrich et le sénateur du Tennessee Bob Corker font partie des prétendants au poste de secrétaire d'Etat. L'ancien banquier de Goldman Sachs Steve Mnuchin pourrait prendre la tête de secrétaire du Trésor. Ce ne sont que des suppositions. Patience.

22h40 : Avez-vous une idée des personnes dont pourrait s'entourer Donald Trump pour les quatre prochaines années ?

22h35 : Certains avaient du mal à y croire. Au QG de Donald Trump à New York, les supporters du candidat républicain ont exulté, hier soir. "C'est clairement l'un des plus beaux jours de ma vie", déclare une partisane de Donald Trump.


FRANCE 2

21h50 : "American Psycho", titre demain Libération, après l'élection de Donald Trump. Une allusion au roman de Brett Easton Ellis, sur un golden boy de Wall Street, en fait meurtrier.


21h34 : Une grande soirée avait lieu hier à la Maison de la radio, à Paris, pour suivre les résultats européennes. Voici quelques images.








JULIEN MATTIA / NURPHOTO / AFP



21h03 : "Ce qui m'a choqué, c'est la récupération depuis ce matin sans vergogne de Madame Le Pen (...), de l'ineffable M. Philippot sautant comme un cabri et puis, même, disons-le, de quelques voix à droite qui ont cru que cela pourrait servir pour des élections primaires ou présidentielles."

L'ex-ministre des Transports LR Dominique Bussereau a fustigé "la récupération" de la victoire de Donald Trump par le FN, mais aussi par "quelques voix à droite", lors d'un meeting de soutien à Alain Juppé à Bordeaux.

20h49 : "Les peuples veulent reprendre le pouvoir sur leur destin (...). C'est une leçon de liberté. Vous voulez racialiser cette élection, mais c'est l'Amérique en colère (...). Ce qui est sûr, c'est que c'est la démonstration qu'on peut rendre possible ce qui est présenté comme impossible. Ce que le peuple veut, le peuple peut."

Marine Le Pen est l'invitée du JT de France 2. Elle commente l'élection américaine.

20h46 : Loin d'être catastrophés, certains leaders politiques, en Europe ou ailleurs, ont applaudi des deux mains la victoire du milliardaire. Chacun d'eux pense y trouver son intérêt. Tour d'horizon.




STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

20h37 : "Donald Trump Président." Voilà ce qu'a affiché le fronton de l'Empire State Building, à New York. Les résultats de l'élection présidentielle ont été projetés en direct sur la tour, hier, lors de la soirée électorale.


REUTERS

20h24 : Au terme d'une campagne souvent outrancière, le candidat républicain a fait mentir tous les sondages. Dans cet article, franceinfo a listé les raisons de s'inquiéter après cette victoire. Mais pour être totalement équilibrés, voici également trois raisons de ne pas avoir (trop) peur de l'élection de Donald Trump.




MANDEL NGAN / AFP

20h03 : "J'ai suivi avec attention votre première intervention et en particulier votre message d'apaisement et de rassemblement après une campagne parfois brutale."

François Hollande a rédigé une lettre pour adresser ses félicitations à Donald Trump. Il insiste notamment "sur la lutte contre le terrorisme" et "la situation au Moyen-Orient".

20h00 : France 2 consacre une édition spéciale à l'élection américaine. Vous pouvez la suivre à l'antenne et sur franceinfo. La présidente du FN Marine Le Pen est invitée en fin de programme.

19h56 : @clement-71 La candidate écologiste est créditée de 0,7% des voix, selon les chiffres partiels communiqués par le New York Times. Elle pointe en quatrième position, derrière le libertarien Gary Johnson (2,2%).

19h56 : Bonjour, Qu'en est-il du score de Jill Stein, la candidate écologiste à la Maison Blanche ?

19h54 : Pour son premier discours, Donald Trump s'est montré bien plus policé et rassembleur que pendant sa longue campagne. Démonstration en images.

FRANCEINFO

19h51 : Une carte des Etats-Unis dominée par le rouge des Républicains. Derrière ces grands aplats de couleurs, se cachent des fractures entre les différentes catégories d'électeurs. L'analyse des résultats chez les habitants des grandes villes, à la campagne, chez les Afro-Américains, les femmes ou les scores des "petits candidats" permettent de comprendre ces clivages.




LUCAS JACKSON / REUTERS

19h47 : "Donald Trump a annoncé que dès son entrée en fonction, il engagerait une procédure contre la Chine pour manipulation de son taux de change. S'il fait cela, et que des droits de douane sont appliqués, les Chinois ne l'accepteront pas et ils se plaindront devant l'OMC ou appliqueront des droits de représailles commerciales."


Pour Sébastien Jean, directeur du Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) interrogé sur franceinfo, les marchés sont "dans l'expectative", car "on ne sait pas quelle politique économique Donald Trump va appliquer en pratique".

19h29 : Acteurs, écrivains, chanteurs... de très nombreuses célébrités américaines ont soutenu Hillary Clinton pendant la campagne présidentielle aux Etats-Unis. Certaines se sont même opposées frontalement à Donald Trump et ont promis de quitter le pays s'il accédait à la Maison Blanche. Que vont-elles faire, maintenant qu'il a remporté l'élection ?




LUCY NICHOLSON / REUTERS

19h26 : "Nous voulons tous désormais qu'il rencontre le succès pour conduire le pays dans l'unité (...). Je veux m'assurer que tout se passe bien car au final nous faisons tous partie de la même équipe."

Barack Obama s'est exprimé pour la première fois, après l'élection de Donald Trump, depuis les jardins de la Maison blanche.



FRANCEINFO

19h18 : C'était l'un des référendums annexes de la soirée électorale. La Californie a rejeté la proposition visant à rendre obligatoire le port du préservatif dans l'industrie du porno. "La liberté a prévalu, s'est félicité l'acteur de film X Rocco Siffredi, cité par La Stampa (en italien). C'est un travail et ce n'est pas à nous d'assurer l'éducation sexuelle".

18h49 : "Nous [les femmes] n'avons pas encore brisé le plus haut et le plus dur des plafonds de verre mais, un jour, quelqu'un le fera et, espérons-le, plus tôt qu'on ne l'imagine".

Hillary Clinton est apparue sur la scène d'un hôtel de Manhattan pour la première fois depuis sa défaite. Elle a souhaité la réussite de Donald Trump.



FRANCEINFO

18h46 : "En France, on croit aux classes sociales et à la méthode des quotas, alors qu'aux Etats-Unis on applique une méthode aléatoire, qui n'est même pas complètement appliquée dans les règles. C'est pour cela que, depuis ces dernières années, les sondages fonctionnent en France, quoiqu'on en dise."

Pour Gaël Sliman, président de l'institut Odoxa et invité de franceinfo ce midi, c'est la méthode de travail des instituts de sondage américains qui explique leur mauvais pronostic pour la présidentielle.

18h39 : Surprise et stupéfaction.Responsables politiques, sondeurs et médias ont majoritairement fait part de leur incrédulité après la victoire de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine. Pourtant, quelques-uns avaient prédit de longue date ce succès du candidat républicain, comme le réalisateur Michael Moore. Passage en revue.




MIKE SEGAR / REUTERS

18h30 : "Nous avons contribué à la paix dans le monde, nous avons fait beaucoup de progrès. C'est un parcours, c'est un voyage que nous allons poursuivre en tant qu'Américains. Je ferai tout mon possible pour que le prochain président réussisse."

Le président américain Barack Obama vient d'achever son discours.



WHITE HOUSE / YOUTUBE

18h27 : "Il ne faut pas oublier que nous faisons tous partie de la même équipe. Nous ne sommes pas d'abord démocrate ou républicain, nous sommes d'abord américains, des patriotes (...). Il faut nous unir, il faut favoriser l'unité, l'intégration, le respect pour nos institutions, il faut respecter nos modes de vie, de la loi. Il faut le respect mutuel. J'espère que Donald Trump le fera pendant la transition et pendant sa présidence."

Barack Obama a également salué Hillary Clinton, dont il a qualifié la candidature d'"historique".

18h28 : "Tout ce que nous voulons c'est la réussite de notre pays. Nous voulons une transition en douceur."

Barack Obama s'exprime pour la première fois après l'élection de Donald Trump.

18h06 : Ok, Donald Trump a gagné. Mais connaissez-vous le résultat impressionant de Clinton à Manhattan, le niveau de la participation, ou encore le bon score d'un mormon dans l'Utah ? Je vous donne sept chiffres surprenants dans cet article.

Les supporters de Clinton à la soirée électorale de New-York.

17h56 : "Il y aura d'autres saisons, il y aura un autre travail à faire."

C'est ainsi qu'Hillary Clinton achève son discours, en disant également qu'elle est "reconnaissante" d'avoir servi les Etats-Unis.

17h53 : "Nous n'avons pas encore fait exploser ce plafond de verre mais un jour peut-être nous y arriverons. A toutes les petites filles qui nous regardent, ne doutez jamais de votre valeur."

Hillary Clinton remercie particulièrement les femmes qui se sont investies dans sa campagne. Elle remercie plus largement et longuement tous ceux qui l'ont soutenue.

17h58 : "Cette élection a montré que les Etats-Unis sont plus divisés que nous ne le pensions. Mais j'ai toujours foi en l'Amérique."

Hillary Clinton s'exprime sur l'état du pays, mais dans le même temps, elle affirme qu'il faut laisser Donald Trump faire ses preuves, et ne pas être sectaire. "Ce sera encore un peu douloureux", ajoute-t-elle cependant avec une pointe d'émotion.

17h48 : "Donald Trump sera notre président, il mérite un esprit ouvert."

Hillary Clinton accepte le résultat de l'élection présidentielle américaine.

17h46 : "Je sais que vous êtes très déçus, moi aussi je ressens la même chose."

17h45 : "J'espère que Donald Trump sera un président qui réussira pour tous les Américains."

Hillary Clinton arrive enfin et s'exprime après avoir été applaudie.


18h00 : Un peu plus tôt, c'est le républicain Paul Ryan, président de la majorité républicaine de la Chambre des représentants américaine, qui a annoncé qu'il allait conserver son poste. Lui qui entretenait des relations notoirement tendues avec Donald Trump, s'est ce soir dit "très excité à l'idée de travailler" avec le président élu.

17h41 : "Je suis fier d'Hillary qui aime ce pays. Personne n'a à se poser la question de savoir si elle acceptera ou non le résultat de l'élection, elle connaît le système de ce pays, elle l'accepte."

C'est Tim Kaine, le colistier d'Hillary Clinton, qui s'exprime en premier, depuis New York.

17h19 : Des manifestations ont eu lieu près de San Francisco, après l'élection de Donald Trump. Un feu a été déclenché dans des poubelles, des vitrines ont été brisées et des pneus incendiés dans le centre d'Oakland, toujours en Californie. A quelques kilomètres de là, des étudiants ont manifesté sur le campus de l'université de Berkeley.


(REUTERS et APTN)

17h18 : "Donald Trump est un opportuniste, un escroc, un bateleur."

Liam Kennedy est professeur d'études américaines à l'University College Dublin. Il s'exprime à titre personnel dans une tribune mise en ligne sur notre site. La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

17h11 : @mimiusa : Et bien si, c'est ce qui était annoncé... Son pupitre est prêt, mais la candidate battue n'est toujours pas là. Mais je surveille sa prise de parole, et je relaierai sa déclaration dans ce direct.

17h10 : Hillary Clinton ne devait-elle pas s'exprimer à 16h30 ?

17h06 : Il était près de 3 heures du matin, à New York, lorsque Donald Trump a entamé son discours de victoire. Un peu tard pour un des fils du nouveau président... Barron Trump, 10 ans, a lutté par tous les moyens pour ne pas s'effondrer sur scène. Il serre les yeux, se les frotte, les écarquille...


Vous êtes à nouveau en ligne