Donald Trump, le 3 novembre 2017à Washington (Etats-Unis).
Donald Trump, le 3 novembre 2017à Washington (Etats-Unis). (CHRIS KLEPONIS / DPA)

Un rapport du gouvernement Trump admet la réalité du réchauffement climatique

C'est un document validé par la Maison Blanche, mais qui va pourtant à l'encontre de ce que martèle sans cesse Donald Trump. Son gouvernement a en effet approuvé la publication, vendredi 3 novembre, du Fourth National Climate Assessment, (4e évaluation nationale du climat). Cet important rapport scientifique sur le climat conclut que le changement climatique est bien réel, résulte probablement des activités humaines et affecte déjà la vie des Américains. Ce document affirme également que la situation va empirer sans une forte réduction des gaz à effet de serre.

Des conclusions contredisent donc les déclarations de nombreux membres de l'Administration Trump, y compris celles du président, ambigu sur le sujet. Durant sa campagne électorale Donald Trump avait ainsi qualifié le changement climatique de "canular chinois" pour pénaliser l'économie américaine, avant d'annoncer en juin le retrait des Etats-Unis de l'Accord de Paris sur le climat.

"Les activités humaines (...) principales causes du réchauffement"

"Le climat des Etats-Unis est fortement imbriqué dans le changement du climat terrestre", écrivent les auteurs du document final concluant que "la période actuelle est la plus chaude de l'histoire de la civilisation moderne". Les dernières années ont vu un nombre record de phénomènes météorologiques extrêmes liés au climat (sécheresse, ouragans, fortes précipitations), tandis que les trois dernières années ont été les plus chaudes sur la planète dans les annales qui remontent à 1880, pointe le rapport. Selon les auteurs, "ces tendances devraient persister durablement".

Cette évaluation de l'état du climat conclut également que sur "la base de très nombreux indices, il est extrêmement probable que les activités humaines, surtout les émissions de gaz à effet de serre, sont la principale cause du réchauffement observé depuis le milieu du 20e siècle" estimant qu'il n'existe pas d'autres explications plausibles.

plus