Cinéma : Steven Soderbergh revient avec "Logan Lucky", une histoire de braquage dans l'Amérique profonde

Daniel Craig, Brian Gleeson et Jack Quaid dans \"Logan Lucky\", de Steven Soderbergh.
Daniel Craig, Brian Gleeson et Jack Quaid dans "Logan Lucky", de Steven Soderbergh. (TRANS RADIAL PICTURES / FREE ASS)

Le réalisateur américain Steven Soderbergh propose une histoire de braquage et de bras cassés : "Logan Lucky" sort dans les salles ce mercredi.

Steven Soderbergh avait promis qu'il ne ferait plus de cinéma. Mais le réalisateur des films à succès de la série "Ocean's" (11,12,13) revient avec "Logan Lucky".

Les frères Logan sont des personnages à l'opposé des braqueurs vus dans les Ocean's. En Virginie-Occidentale, dans cette Amérique profonde qui a voté Trump, Channing Tatum et Adam Driver incarnent deux ploucs pas futés, mais qui vont faire le casse du siècle. Pour ça, ils vont se faire aider par Joe Bang, joué par Daniel Craig, enfin à contre-emploi, pour piquer la caisse d'une grande course automobile. Seul problème, leur complice est en prison. Steven Soderbergh trouve le ton juste pour cette farce sur la revanche des sans-grade.

"Je suis né et j'ai grandi dans le sud. Donc je sais où est la frontière entre 'rire d'eux' et 'se moquer d'eux'. Dès que le film commence, les clichés s'estompent, donc je ne m'inquiétais pas pour ça", confie le réalisateur américain. 

Durant la dernière campagne électorale, on a beaucoup parlé de la Virginie-Occidentale aux infos, comme un exemple de ce qui ne va pas aux États-Unis.Steven Soderberghà franceinfo

Le choix de l'état de Virginie-Occidentale comme décor du film n'est pas innocent, explique Steven Soderbergh : "C'est un endroit intéressant, symbolique des problèmes américains. Un État avec une seule industrie, et quand elle disparaît, les gens se sont retrouvés dans une situation très difficile. Et ça continue ! Les personnages du film et les vrais gens savent très bien que les politiciens n'ont jamais rien fait pour eux dans le passé, et ne feront sans doute jamais rien dans le futur. Ils sont à la marge". 

Bien sûr, dans un genre aussi codé, l'intrigue est prévisible, mais on se délecte du jeu des acteurs et des actrices, car dans ces fratries il y a aussi une sœur et une flic, plus futées que les tatoués qui les entourent.

Vous êtes à nouveau en ligne