Après le rapport Mueller, une candidate démocrate à la présidence appelle à destituer Donald Trump

La candidate à l\'investiture démocrate Elizabeth Warren lors d\'une conférence à New York (Etats-Unis), le 5 avril 2019.
La candidate à l'investiture démocrate Elizabeth Warren lors d'une conférence à New York (Etats-Unis), le 5 avril 2019. (DON EMMERT / AFP)

Une procédure de destitution a toutefois, en l'état, peu de chances d'aboutir dans un Congrès divisé.

C'est la première des candidats à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020 à sonner la charge après la publication du rapport Mueller. Elizabeth Warren, candidate à la Maison Blanche, a appelé, vendredi 19 avril, à destituer Donald Trump.

Elle a souligné sur Twitter la "gravité" de faits dévoilés par le procureur spécial Robert Mueller, qui a enquêté sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016. "Le rapport Mueller expose des faits qui montrent qu'un gouvernement étranger hostile a attaqué notre élection de 2016 pour aider Donald Trump et que Donald Trump a reçu favorablement cette aide", a-t-elle afirmé. "Une fois élu, Donald Trump a entravé l'enquête sur cette attaque."

En conséquence, la Chambre des représentants "devrait lancer une procédure de destitution contre le président", a estimé Elizabeth Warren. "Ignorer les tentatives répétées d'un président pour entraver une enquête portant sur sa propre attitude déloyale infligerait un dommage profond et durable à ce pays."

Une procédure de destitution a toutefois, en l'état, peu de chances d'aboutir dans un Congrès divisé.

Vous êtes à nouveau en ligne