Après l'attaque chimique, les États-Unis frappent la Syrie

FRANCE 2

Les États-Unis ont lancé une soixantaine de missiles sur une base militaire syrienne, en réponse à l'utilisation d'armes chimiques par l'armée du régime en début de semaine.

En réaction à l'attaque chimique menée par les forces du régime de Bachar al-Assad, les États-Unis ont frappé la Syrie la nuit dernière. Plusieurs dizaines de missiles Tomahawk ont été tirés depuis des navires de la marine américaine, tuant quatre personnes sur une base militaire syrienne. "Il est dans l'intérêt vital de la sécurité nationale des États-Unis de prévenir, de dissuader la propagation et l'usage d'armes chimiques mortelles", a déclaré Donald Trump dans la nuit.

L'appel de Donald Trump

Le président américain qualifie désormais Bachar al-Assad de dictateur et lance un appel à ses alliés. "Ce soir, j'appelle toutes les nations civilisées à nous rejoindre pour essayer de mettre fin à cette guerre et à ce bain de sang", a insisté Donald Trump. Du côté syrien, cette attaque est qualifiée d'agression. La base militaire visée sert à lutter contre le groupe État islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne