1956 : quand les Etats-Unis étaient terre d’accueil

POIROT RICHARD

Le juge fédéral d’Hawaï a décidé mercredi de bloquer le nouveau décret anti-immigration de Donald Trump. Une atmosphère bien différente d’il y a 60 ans aux Etats-Unis.

En 1956, les Etats-Unis affichaient fièrement leur hospitalité envers les réfugiés hongrois qui fuyaient la répression soviétique. « Au terme de leur voyage transatlantique, à l’approche d’un pays nouveau, se levait l’espoir d’une vie enfin libre », raconte le journaliste de l’époque dans cette vidéo proposée en collaboration avec l’INA. « Ils furent accueillis à New York, la grande métropole des Etats-Unis. Un pays dont, jusqu’à présent, ils n’avaient fait qu’entendre parler, et qui s’offrait désormais à eux. Maintenant, ils étaient ici pour y vivre » poursuit-il.

Un désir mutuel de devenir ami

A Milwaukee, dans l’Ouest américain, furent envoyés des centaines de réfugiés. Ils y arrivaient en étrangers, dans un monde nouveau. Et dans un cadre différent du leur. « Mais il ne leur fallut pas longtemps pour trouver des amis. Les Américains les reçurent chez eux. Mais là même où existait la barrière du langage, s’élevait un désir mutuel et sincère de devenir ami », conclut le journaliste.

Vous êtes à nouveau en ligne