Election américaine : l'équipe de Trump demande la suspension du dépouillement en Pennsylvanie, Géorgie et dans le Michigan

Donald Trump lors d\'un discours depuis la Maison Blanche, le 4 novembre 2020, à Washington DC.
Donald Trump lors d'un discours depuis la Maison Blanche, le 4 novembre 2020, à Washington DC. (MANDEL NGAN / AFP)

"La Pennsylvanie compte les suffrages exprimés par courrier à l'abri des regards et cela doit cesser", a déploré le directeur de campagne du président sortant, en difficulté dans la dernière ligne droite.

Donald Trump a déposé un recours en justice pour obtenir la suspension du dépouillement dans l'Etat-clé de Pennsylvanie, a annoncé, mercredi 4 novembre, son directeur de campagne. "La Pennsylvanie compte les suffrages exprimés par courrier à l'abri des regards et cela doit cesser", a écrit l'équipe du candidat républicain, tout en revendiquant la victoire dans cet Etat. Suivez les suites de cette élection dans ce direct, ainsi que sur notre carte des résultats définitifs, mise à jour en temps réel.

Ce direct est désormais terminé. Suivez les dernières informations sur ce scrutin dans notre nouveau direct

Les recours de Trump s'enchaînent. Le directeur de campagne de Donald Trump avait préalablement annoncé qu'il allait "immédiatement" demander un recomptage des voix dans le Wisconsin, l'un des Etats clés remporté par Joe Biden, en raison d'"irrégularités". Peu après le recours annoncé dans le Wisconsin, c'est dans le Michigan que le camp Trump avait aussi saisi la justice pour faire suspendre le dépouillement, évoquant des difficultés d'accès à certains bureaux de vote par les observateurs républicains. 

Biden y croit plus que jamais. Le candidat démocrate a déclaré, mercredi, dans un discours télévisé, qu'il était "clair" qu'il remporterait au moins 270 grands électeurs et qu'il pourrait ainsi "remporter" l'élection. Alors que le dépouillement se poursuit dans plusieurs Etats, il a pris soin de ne pas revendiquer formellement la victoire. "Nous pensons que nous serons les vainqueurs", a-t-il avancé.

Trump dénonce "l'apparition de bulletins surprises". "Hier soir, je menais (...) dans de nombreux Etats clés, dans presque tous les cas dirigés et contrôlés par les démocrates", a tweeté le président sortant. "Puis, un par un, ils ont commencé à disparaître comme par magie", ajoute-t-il. Le réseau social a signalé ce message comme étant "susceptible d'être trompeu[r]"Un peu plus tôt, le candidat républicain avait clamé sa victoire, avant même les résultats définitifs, et appelé à arrêter le décompte des bulletins de vote, se disant prêt à "aller devant la Cour suprême".

Les observateurs internationaux recadrent Trump. Les observateurs de l'OSCE ont durement critiqué, mercredi, des "allégations infondées" du président sur des fraudes lors de l'élection présidentielle, soulignant qu'elles "affaiblissaient la confiance du public dans les institutions démocratiques".

Vous êtes à nouveau en ligne