«Pioneer Girl», l’envers du décor de «La Petite maison dans la prairie»

The Pioneer Girl project
The Pioneer Girl project (The Pioneer Girl project)

L'autobiographie annotée de l'écrivaine américaine Laura Ingalls séduit les Etats-Unis depuis sa parution en novembre 2014, à la grande surprise de son éditeur. Contrairement à sa célèbre série de livres pour enfants «La petite maison dans la prairie», il dépeint le rude quotidien des pionniers américains.

Fiction ou réalité, Laura Ingalls reste une héroïne qui fait vendre. Seulement, la série culte La petite maison dans la prairie vous paraîtra beaucoup moins bucolique après la lecture de Pioneer Girl: The Annoted Autobiography, la première ébauche annotée de l’autobiographie de Laura Ingalls Wilder, le personnage principal des célèbres histoires pour enfants. Le livre publié par la Société historique du Dakota du Sud en novembre 2014 est devenu un succès littéraire aux Etats-Unis. Plus de 75.000 exemplaires de l'ouvrage ont été vendus, selon l’AFP. Il était en tête des ventes chez Amazon le lundi 2 février 2015. Quinze mille copies de Pioneer Girl avaient été initialement imprimées. Pour Nancy Tystad Koupal, directrice de la maison d'édition, ce succès est dû aux fans de la série et de la collection. 

Le livre raconte une version plus proche de la réalité des pionniers américains qui se lancèrent à la conquête du midwest au XIXe siècle. Le récit de son enfance, rédigé dans les années 30 – Laura Ingalls Wilder avait alors la soixantaine –,  n’avait pas trouvé d'éditeur à l'époque. Un premier échec à l’origine de la grande carrière de la romancière américaine née en 1867 et qui mourut en 1957. En effet, Laura Ingalls Wilder avait ensuite gomé des éléments qu’elle estimait «inappropriés» pour un jeune public afin de produire une version édulcorée des aventures de la famille Ingalls. C'est ainsi qu'elle écrira les 11 tomes de La petite maison dans la prairie, de 1932 à 1943. Leur adaptation télévisuelle éponyme, signée Michael Landon (qui interprète le chef de famille), donnera lieu à 205 épisodes répartis sur 9 saisons.
 
Dans Pioneer Girl, on apprend ainsi que le père Ingalls fera fuir sa famille en pleine nuit, faute d’avoir réussi à payer le loyer de la maison qu’ils occupaient. Il traitera le propriétaire de «riche et vieux grigou». De même, le méchant personnage de Nellie Oleson est une combinaison de trois personnes qu’a côtoyées Laura Ingals Wilder. La petite maison dans la prairie ne mentionne jamais non plus l’existence du petit frère de la romancière, Charles Frederick, décédé à neuf mois.
Vous êtes à nouveau en ligne