VIDEO. L'ouragan Harvey, annoncé comme le plus puissant aux Etats-Unis depuis Katrina, va frapper le Texas

France 2

Le Texas et la Louisiane ont déjà commencé les évacuations de la population. Les rafales de vent pourraient dépasser les 200 km/h, et les précipitations atteindre en trois ou quatre jours le niveau d'une année.

Les autorités américaines exhortent les habitants à évacuer d'urgence la zone menacée par l'ouragan Harvey. Celui-ci est devenu un ouragan de catégorie 3, sur une échelle de 5, vendredi 25 août, avec des vents dépassant 190 km/h. Il devrait frapper les côtes du Texas vers 1h du matin, heure locale, samedi (8h heure de Paris). Il est annoncé par la Croix-Rouge américaine comme le plus puissant vu aux Etats-Unis depuis Katrina, qui avait tué plus de 1 800 personnes en 2005.

Le Texas demande l'état de catastrophe naturelle

"Cela pourrait bien être une des pires inondations de l'histoire des Etats-Unis. De 63 à 89 centimètres d'eau, l'équivalent d'une année de précipitation en trois ou quatre jours", a prévenu un météorologiste, Eric Holtaus, sur Twitter.

Le gouverneur du Texas a demandé à Donald Trump de déclarer l'état de catastrophe naturelle. "Le président va s'organiser pour se rendre au Texas en début de semaine prochaine", a indiqué dans le même temps la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders.

L'évacuation a commencé

Des centaines de kilomètres de bouchons se sont formés, vendredi, sur la route des Américains fuyant cet ouragan, et les magasins étaient dévalisés. Du Texas à la Louisiane, 500 kilomètres de littoral sont menacés cette nuit de submersion.

Plusieurs comtés et villes du Texas ont ordonné une évacuation obligatoire avant l'arrivée de Harvey. D'autres, comme Corpus Christi - où l'aéroport a été évacué - ont très fortement encouragé leurs habitants à le faire. "Il y a toujours des personnes qui ne veulent pas partir. C'est leur choix. Il faut juste qu'elles comprennent (...) qu'elles devront attendre la fin de la tempête si elles ont besoin d'aide. Il faut bien qu'elles comprennent qu'elles seront toute seules", a prévenu Matt Sebesta, un responsable du comté de Brazoria, près de Houston.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne