Mort de George Floyd : la colère reste très vive aux États-Unis

FRANCE 2

Manifestations, émeutes, affrontements avec la police… Les violences se poursuivent aux États-Unis mardi 2 juin, une semaine après la mort de George Floyd. 140 villes sont désormais touchées.

La nuit est tombée sur Minneapolis, lundi 1er juin. Ils sont des centaines rassemblés dans la ville où George Floyd a perdu la vie. Au moins 140 villes aux États-Unis sont le théâtre de manifestations. Au Texas, des policiers affichent leur solidarité, genou à terre, le geste symbole des protestataires. Sur Time Square, à New York, ils sont des milliers à crier leur colère.

"Combien de personnes devront mourir ?"

"Je suis ici pour George Floyd. Ce qui lui est arrivé est inacceptable. Nous devons faire en sorte que cela cesse. La police doit assumer la responsabilité de ce qui s’est passé. Combien de fois devons-nous le demander, combien de personnes vont mourir ?", s’interroge Pinnacle Garcia, un étudiant.
C’est la huitième nuit de violences aux États-Unis. Des scènes de pillage se poursuivent, comme à Washington, la capitale fédérale, où plusieurs dizaines de manifestants ont été arrêtés pour violation du couvre-feu, en vigueur à partir de 19 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne