Google a-t-il volontairement fait disparaître le visage de Winston Churchill de sa frise chronologique ?

Une page web ouverte sur le moteur de recherche Google.
Une page web ouverte sur le moteur de recherche Google. (ALASTAIR PIKE / AFP)

Alors que plusieurs figures historiques sont contestées parce qu’elles symbolisent un passé colonialiste, comme Christophe Colomb ou encore Winston Churchill, plusieurs internautes britanniques se sont étonnés de ne plus voir apparaître le visage de l’ancien Premier ministre dans la frise chronologique du moteur de recherche Google. 

Dimanche 15 juin, Winston Churchill n’était plus qu'une silhouette grise et impersonnelle sur la frise chronologique des Premiers ministres britanniques. Les internautes outre-Manche ont pu constater qu’en cherchant "british Prime ministers" sur Google, la frise "Knowledge graph", qui récapitule tous les Premiers ministres et leur(s) mandat(s), n’affichait plus le visage de Winston Churchill. Il ne restait plus que son prénom, son nom et son dernier mandat, de 1951 à 1955.

Plusieurs personnes se sont indignées sur Twitter, laissant penser que Google aurait fait disparaître la photo de Winston Churchill volontairement en raison de la controverse dont il fait l’objet.

Depuis quelques jours et dans le cadre des manifestations antiracistes après la mort de George Floyd aux États-Unis, Winston Churchill fait partie des figures contestées pour ses propos jugés racistes. Notamment dans les années 1920, alors qu’il n’est pas encore Premier ministre. Il ordonne à la Royal Air Force d’utiliser du gaz toxique contre les rebelles kurdes au nord de l’Irak : "Je ne comprends pas cette attitude délicate à l'égard de l'utilisation du gaz. Je suis fortement en faveur de l'utilisation de gaz toxiques contre les tribus non-civilisées", avait-il déclaré à l'époque, comme le relate franceinfo.

Evaporé dans une mise à jour automatique 

Google a répondu sur Twitter via le compte officiel GoogleSearchLiaison, chargé d’expliquer au grand public les rouages de fonctionnement du moteur de recherche. La photo de Winston Churchill aurait d’abord disparu en raison d’une mise à jour. Google précise ensuite que "à la fin du mois d’avril, nous avons reçu un commentaire qui nous indiquait que l’image de Churchill automatiquement mise en avant n’était pas assez représentative de lui". Une image de Churchill trop jeune, qui ne correspondait pas à l’image la plus connue de l’ancien Premier ministre.

Le système informatique de la frise l’aurait donc supprimée afin de la remplacer à la fin du mois d’avril. Ce qui correspond à la procédure habituelle selon Google. La photo aurait en réalité été manquante depuis ce commentaire et jusqu’à ce weekend. Une information que la cellule Vrai du Faux n’a pas pu vérifier. Depuis, le problème a été résolu et le visage de Winston Churchill est bien de retour sur la frise chronologique.

Mais la disparition de la photo n’est pas le seul problème soulevé par les internautes britanniques. Certains évoquent aussi que seul le dernier mandat de Winston Churchill apparaît alors qu’il a été Premier ministre de 1940 à 1945, pendant la seconde Guerre mondiale. A ce sujet Google répond : "Ça n’est pas spécifique à Churchill, la même chose est arrivée à Wilson, MacDonald et Baldwin". En effet, sur cette frise, seul le dernier mandat de Harold Wilson apparaît, de 1974 à 1976 alors qu’il a aussi été Premier ministre de 1964 à 1970. 

Une frise issue d’un mix de données

Se pose alors la question du fonctionnement de cette frise. Elle fait partie du système “Knowledge graph”, mis en place par Google en 2012. C’est une manière de mettre en avant les informations principales sur des personnalités connues, historiques ou alors sur des marques, des événements, des lieux. Dans le cas d’une recherche avec "Winston Churchill", la Knowledge Graph correspond à l’encadré à la droite de la page. Pour cet exemple, il s’agit des informations données par la page hyponyme de Wikipédia. 

Quand on tape "Premiers ministres britanniques", c’est une frise chronologique qui apparaît avec les noms et mandats de tous les Premiers ministres du Royaume-Uni. Selon les explications de Google : "Nos systèmes visent à afficher les informations les plus pertinentes et les plus populaires pour un sujet dans un panel de connaissance." Ce sont des algorithmes, notamment grâce à des partenariats avec des grandes entités, qui mettent en forme ces données. Les internautes sont invités à signaler quand une information est inexacte ou datée. C’est ce qui se serait passé avec la photo trop vieille de Winston Churchill.  

Vous êtes à nouveau en ligne