États-Unis : une nouvelle bavure policière déclenche de violentes manifestations

France 2

Trois mois après la mort de George Floyd aux États-Unis, un homme noir de 29 ans a été grièvement blessé par balles dimanche 23 août lors d'une interpellation à Kenosha, dans le Wisconsin. Le drame a déclenché de violentes manifestations. 

La vidéo a fait le tour du monde. Dimanche 23 août, un homme noir s'apprête à monter dans son véhicule à Kenosha, dans le Wisconsin (États-Unis), lorsque des policiers tirent sept balles dans son dos sous les cris affolés d'un témoin. La victime s'appelle Jacob Blake. Ce père de famille touché dans le dos a 29 ans. Dans un état grave, il a été transporté à l'hôpital. Très vite après l'incident, une foule s'est amassée sur le lieu de la fusillade. Les policiers ont été insultés et des heurts ont éclaté. Les autorités ont alors été poussés à décréter un couvre-feu dans le comté de Kenosha. 

Manifestations partout dans le pays

"Ce qui s'est passé hier soir dans la ville de Kenosha est inacceptable. Les émeutes et les pillages sont inacceptables pour la communauté", a déclaré lundi le maire de Kenosha, John Antaramian. En réaction à la fusillade, la colère grandit aux États-Unis. Partout dans le pays, des manifestants ont crié leur indignation. Des incendies et des pillages sont toujours en cours à Kenosha. L'édile a été contraint de se réfugier dans un lieu sûr. Cette nouvelle fusillade fait écho à la mort de George Floyd. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne