États-Unis : nouvelle journée de violences à Minneapolis

FRANCEINFO

Des débordements ont de nouveau eu lieu à Minneapolis (États-Unis), les habitants manifestent après le décès de George Floyd des suites d’un contrôle de police musclé. Le policier impliqué a été inculpé pour homicide involontaire.

La ville de Minneapolis (États-Unis) a une nouvelle fois été le lieu de scènes très violentes, vendredi 29 mai. De nombreuses personnes ont protesté et demandé justice pour George Floyd. Cet homme est décédé lors d’un contrôle de police, un policier appuyant fortement sur son cou à l’aide de son genou l’empêchait de respirer. L’homme a depuis été inculpé pour homicide volontaire.

Des soldats en renfort pour calmer les émeutes

La situation de la ville devient extrêmement compliqué à gérer pour les autorités locales. Elles ont reçu le renfort de 500 soldats de la garde nationale. "Je vous demande de nous aider à trouver les moyens humains pour faire revenir la justice dans nos rues, pour que ceux qui expriment de la rage et de la colère et demandent justice puissent être entendus, pas ceux qui brûlent les magasins", a déclaré le gouverneur du Minnesota Tim Wolz. "Quand les pillages démarrent, les tirs commencent", a tweeté le président américain Donald Trump.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne