États-Unis : les policiers tentent de fraterniser avec les manifestants

FRANCE 2

De plus en plus de membres des forces de l’ordre américaines font des gestes en direction des manifestants, comme poser un genou à terre.

Il est trop tôt pour dire si ces mouvements de fraternisation de la police avec des manifestants seront un tournant. Mais ce qu’il y a de sûr c’est que c’est un tournant inédit, notamment par son ampleur, de voir ces policiers mettre un genou à terre, réconforter les manifestants, avoir des paroles très fortes, raconte Loïc de la Mornais, correspondant de France Télévisions à Washington.

17 000 forces de police différentes

Il y a 17 000 forces de police aux Etats-Unis, qui est un pays décentralisé. Il n’y a pas de police nationale ou de gendarmerie. Parmi ces 17 000 forces de police qui sont localement élues, une partie d’entre elles deviennent de plus en plus progressistes. C’est aussi un signe d’espoir pour tous les militants des droits civiques, estime le journaliste. Grâce aux réseaux sociaux, les policiers peuvent voir qu’à l’autre bout du pays, des confrères posent un genou à terre, ils ont donc moins peur de faire de même.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne