Mort de George Floyd : Trump annonce vouloir désigner la mouvance "Antifa" comme organisation terroriste

Le président américain Donald Trump s\'adresse à la presse depuis la base Air Force d\'Andrews, dans le Maryland, le 30 mai 2020.
Le président américain Donald Trump s'adresse à la presse depuis la base Air Force d'Andrews, dans le Maryland, le 30 mai 2020. (MANDEL NGAN / AFP)

Dans une série de tweets, le président américain a également félicité les forces de l'ordre pour être parvenues à contrôler la situation samedi soir à Minneapolis

"Les Etats-Unis vont inscrire Antifa dans la catégorie des organisations terroristes." C'est ce qu'a tweeté Donald Trump, dimanche 31 mai. Le président américain a attribué ces derniers jours à cette mouvance et à d'autres "extrémistes radicaux" les débordements ayant fait dégénérer en émeutes des manifestations à l'origine pacifiques pour protester contre la mort de George Floyd, un homme noir de 46 ans aux mains de policiers blancs. Dans une série de tweets, le président américain a également félicité les forces de l'ordre pour être parvenues à contrôler la situation samedi soir à Minneapolis. Suivez notre direct.

  Le corps d'un homme a été retrouvé près d'une voiture brûlée tôt dimanche 31 mai au matin à Minneapolis, selon les autorités de la ville secouée par des émeutes depuis la mort en début de semaine d'un Afro-Américain, George Floyd, peu après son interpellation. L'identité de la victime et la cause de la mort n'ont pas été communiquées pour le moment. La zone a été fermée au public et des agents de la police criminelle ont été appelés sur place. Une enquête a été ouverte. Suivez notre direct.

 Le frère de George Floyd déçu de l'appel de Donald Trump. "Il ne m'a même pas donné l'occasion de parler. C'était difficile. J'ai essayé, mais il n'arrêtait pas de me repousser, de me dire 'je ne veux pas entendre ce dont tu parles'." Sur MSNBC, dimanche 31 mai, le frère de George Floyd s'est dit déçu par sa conversation téléphonique avec Donald Trump. "Je lui ai juste dit 'je veux la justice'", a-t-il ajouté. Le président américain a indiqué de son côté avoir présenté ses condoléances à la famille de George Floyd. 

Plusieurs villes américaines ont instauré à leur tour un couvre-feu, dans la nuit du samedi 30 au dimanche 31 mai, pour tenter d'empêcher les manifestations en mémoire de George Floyd de dégénérer. Cela n'a pas empêché des heurts d'éclater avec les policiers. 

Joe Biden condamne les violences. Si "manifester contre une telle brutalité est un droit et une nécessité", "mettre le feu à des villes et la destruction gratuite ne l'est pas. La violence qui met en danger des vies ne l'est pas", écrit le candidat démocrate à la Maison Blanche dans un communiqué.

George Floyd inhumné dimanche à Houston. Même s'il est né en Caroline du Nord, c'est de cette ville du Texas que l'Afro-Américain de 46 ans était originaire. Il y était connu comme un sportif doué et un artiste hip-hop. Les manifestants y étaient nombreux samedi. 

Vous êtes à nouveau en ligne