Mort de George Floyd

George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans est mort lundi 25 mai à Minneapolis. "Je ne peux pas respirer", a-t-il protesté alors qu'un policier l'immobilisait avec un genou sur le cou. La scène a été filmée et a suscité l'indignation dans tout le pays.

Des manifestations ont éclaté dans plusieurs grandes villes américaines vendredi soir, et ce malgré l'inculpation pour homicide involontaire du policier arrêté après plusieurs jours d'émeutes. 

La famille de George Floyd, 46 ans, à laquelle le président Donald Trump a annoncé avoir parlé, a salué l'arrestation du policier comme un premier pas sur "la voie de la justice", mais l'a jugée "tardive" et insuffisante. "Nous voulons une inculpation pour homicide volontaire avec préméditation. Et nous voulons voir les autres agents (impliqués) arrêtés", a-t-elle affirmé dans un communiqué.

L'émotion a dépassé les frontières américaines, et des appels à rendre justice à George Floyd se multipliaient sur les réseaux sociaux dans plusieurs pays. L'affaire rappelle la mort d'Eric Garner, un homme noir décédé en 2014 à New York après avoir été asphyxié lors de son arrestation par des policiers blancs. Lui aussi avait dit "Je ne peux pas respirer", une phrase devenue un cri de ralliement du mouvement Black Lives Matter ("La vie des Noirs compte").

"Trop c'est trop", a dit sa mère, Gwen Carr, à New York vendredi. "Il faut qu'ils arrêtent de venir dans nos quartiers et de terroriser et tuer nos jeunes".

plus
L\'artiste Marc Quinn a installé à Bristol (Royaume-Uni), mercredi 15 juillet 2020, une statue à l\'effigie de Jen Reid, une figure locale du mouvement \"Black Lives Matter\".

Bristol : la statue d'un marchand d'esclaves remplacée par celle d'une manifestante du mouvement Black Lives Matter

Le slogan \"Black Lives Matter\" (\"Les vies noires comptent\"), peint devant la tour Trump sur la 5e avenue à New York, le 9 juillet 2020. 

EN IMAGES. Etats-Unis : le slogan "Black Lives Matter" peint devant la tour Trump à New York

Une fresque en hommage à George Floyd, le 29 mai 2020 à Berlin (Allemagne). 

Etats-Unis : George Floyd a répété plus de vingt fois qu'il ne pouvait pas respirer, et a dit que les policiers allaient le "tuer"

Fresque en hommage à Adama Traoré vandalisée : "consterné", le maire de Stains va déposer plainte

Des pilotes de Formule 1 mettent le genou à terre en soutien à la lutte contre le racisme sur la ligne de départ du Grand Prix d\'Autriche, à Spielberg, le 5 juillet 2020.

Formule 1 : 14 pilotes mettent le genou à terre en soutien à la lutte contre le racisme avant le premier Grand Prix de la saison

Le logo des anneaux olympiques à l\'entrée du siège du Comité international olympique à Lausanne.

''Le CIO devrait entrer dans l'ère du progressisme'' : des athlètes américains et britanniques demandent davantage de liberté d'expression

La statue de Louis Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal.

Sénégal : à Saint-Louis, polémique autour d’une statue de l’époque coloniale

Le piédestal de la statue du Confédéré Albert Pike à Washington DC après des manifestations antiracistes, le 20 juin 2020.

Les Etats-Unis se dotent d'une unité spéciale pour protéger les monuments et statues historiques

Des manifestants, genou à terre à Dakar (Sénégal), rassemblés pour soutenir le mouvement Black Lives Matter après la mort de George Floyd aux Etats-Unis, tué lors de son interpellation par des officiers de la police de Minneapolis.  

Porter le plaidoyer contre le racisme sur la scène internationale est un "devoir moral" pour les pays africains

Le logo L\'Oréal à Lassigny (Oise), le 16 février 2018.

Racisme : quand les grandes marques jouent de leur influence

La statue d\'Andrew Jackson, le 26 juin 2020 à Washington (Etats-Unis).

Etats-Unis : quatre hommes inculpés pour avoir tenté de déboulonner une statue face à la Maison Blanche

L\'athlète John Carlos, à droite, et son camarade Tommie Smith, au centre, protestent contre le racisme aux Etats-Unis, le 16 octobre 1968 aux Jeux olympiques de Mexico.

Racisme : des athlètes américains demandent au CIO plus de liberté d'expression aux JO

Danièle Obono, députée LFI de Paris, invitée du 18h50 franceinfo, le vendredi 26 juin 2020.

Violences policières : Chistophe Castaner est "à la solde des factions les plus extrémistes dans la police", affirme Danièle Obono, députée LFI

La place Napoléon à la Roche-sur-Yon (Vendée).

Vendée : une statue de Napoléon maculée de peinture rouge à La Roche-sur-Yon

Capture d\'écran 

À vrai dire. Les statistiques ethniques sont-elles vraiment interdites en France ?

Le slogan \"définancez la police\" est inscrit en lettres géantes dans une rue de Washington, aux Etats-Unis, le 8 juin 2020.

Etats-Unis : nouveau cas de violence policière

Une voiture de police patrouille à New York (Etats-Unis), le 1er avril 2020.

Un policier new-yorkais inculpé pour une prise d'étranglement, désormais illégale

Un tweet du Rassemblement national après l\'annonce du changement de nom du lycée Colbert. 

Le lycée Colbert de Thionville a-t-il changé de nom à cause "des mouvements décoloniaux", comme l'affirme le Rassemblement national ?

La statue de Colbert, devant l\'Assemblée nationale à Paris, vandalisée mardi 23 juin 2020.

Statue de Colbert vandalisée : "C’est une forme détournée du totalitarisme", dénonce l'historien Maurice Sartre

Manifestation à Paris contre les violences policières à l\'appel du comité Adama Traoré en mémoire de celui-ci et de George Floyd tué aux Etats-Unis, 13 juin 2020.

franceinfo junior. Quelles sanctions contre les violences policières ?

Assa Traoré, devant la fresque en hommage à Adama Traoré et à George Floyd, à Stains, lundi 22 juin 2020.

Stains : "Si une lettre disparaît, on tiendra pour seuls responsables les syndicats de police Alliance", prévient Assa Traoré devant une fresque en hommage à son frère

Assa Traoré, lle 13 juin 2020 lors d\'une manifestation à Paris contre les violences policières à l\'appel du comité Adama Traoré en mémoire de celui-ci et de George Floyd tué aux Etats-Unis.

Adama Traoré : le syndicat de police Alliance 93 appelle à effacer la phrase "contre le racisme et les violences policières" sur une fresque

Attention : cette image est susceptible de heurter votre sensibilité.

Cliquez ici pour l'afficher.

Le rendez-vous de la médiatrice. Le traitement éditorial des violences policières, l'affaire Adama Traoré, les violences à Dijon

Ces deux marques pour les visages d\'esclaves sur leurs emballages

Racisme : de grandes marques américaines font polémique

Un badge \"Je ne peux pas respirer\" orne la veste d\'une personne avant les funérailles de George Floyd, le 9 juin 2020, à Houston, au Texas.

Violences policières : avant la France, comment certains pays ont limité le recours à la clé d'étranglement et au plaquage ventral

Une pancarte à l\'effigie de Breonna Taylor brandie lors d\'une manifestation contre les violences policières racistes à Hollywood (Californie, Etats-Unis), le 7 juin 2020.

Etats-Unis : un policier licencié après la mort de Breonna Taylor, dénoncée par les manifestants contre les violences policières racistes

Conséquence de l’affaire George Floyd et de la prise de conscience planétaire sur le racisme dans nos sociétés, plusieurs visages, égéries de produits commerciaux, devraient disparaître des emballages. C’est le cas d’Uncle Ben’s, la célèbre marque américaine de riz cuisiné.

Racisme dans la pub : des marques américaines pointées du doigt

Rohulamin Quander, 76 ans, devant sa maison de Brookland à Washington (États-Unis), le 18 juin 2020.

"Il est temps de nous donner réparation" : pour la famille Quander, dont les ancêtres ont connu l’esclavage, le combat des Noirs américains n'est pas terminé

Le président américain Donald Trump lors d\'une table ronde à Dallas, au Texas, le 11 juin 2020. 

Présidentielle américaine : Donald Trump conservera-t-il ses électeurs ?

Un participant tenant un panneau \"We Need Change\" lors d\'une manifestation à Brooklynn.

PODCAST. De la rue aux urnes

1234567891012

Vous êtes à nouveau en ligne