VIDEO. On vous explique les conséquences des midterms pour la France

RADIO FRANCE / FRANCEINFO

Dans la nuit de mardi à mercredi, une partie des États-Unis a voté pour élire des représentants au Congrès ainsi qu'à la Chambre des représentants.

Cela peut sembler loin de nous et pourtant, les élections de mi-mandat aux États-Unis, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 novembre, vont avoir des conséquences pour la France.

>>> CARTES. Midterms 2018 : découvrez les résultats État par État, district par district

Donald Trump devra désormais cohabiter avec le Parti démocrate à la Chambre des représentants, mais à l'issue du scrutin, le président américain bénéficie encore d'une majorité au Sénat.

Des conséquences économiques

Par sa position de première puissance mondiale, les décisions américaines ont des répercussions. Par exemple, sur la question du budget, on peut très bien imaginer qu’il y ait un blocage entre le Sénat, républicain et acquis à Donald Trump, et la Chambre des représentants, passée côté démocrate. Une telle situation peut entraîner un blocage budgétaire avec des conséquences mondiales sur les marchés, et nous impacte directement.

Des conséquences écologiques

Il y a aussi des conséquences très directes sur l’environnement. Il y avait cette nuit, par exemple, un référendum dans l'État de Washington sur une taxe carbone qui aurait entraîné des fermetures d’usines de charbon. Les habitants de cet État très vert dans le nord-ouest des États-Unis ont refusé de voter en faveur de cette imposition. Cela signifie que les Américains vont continuer à polluer davantage.

Même chose dans l'État du Texas par exemple. Le fait que le sénateur Ted Cruz ait été réélu, et que l'État reste globalement aux mains des républicains, cela ne va pas entraver du tout l’augmentation exponentielle des forages pour du pétrole de schiste. Des questions environnementales qui évidemment nous concernent directement.

Des conséquences politiques

Enfin le président américain conservant le Sénat, il garde largement la main sur la politique étrangère. Encore une fois, cela a des conséquences sur nous et sur le reste du monde. Avec ces résultats, le président Trump va pouvoir continuer de se saisir de cette question et peut-être même plus encore, car il a désormais les coudées moins franches en politique intérieure. Cela s'est déjà vu par le passé qu'un président investisse encore plus le champ international, où il a les mains largement plus libres.

Vous êtes à nouveau en ligne