Midterms 2018 : des électrices recouvrent d'autocollants la tombe d'une militante féministe

Des électrices se rendent sur la tombe de Susan B. Anthony, à New York (Etats-Unis) le 8 novembre 2016.
Des électrices se rendent sur la tombe de Susan B. Anthony, à New York (Etats-Unis) le 8 novembre 2016. (ADAM FENSTER / REUTERS)

La tombe de Susan B. Anthony a été recouverte, pendant la journée, d'autocollants "J'ai voté".

C'est l'"année de la femme", écrivaient plusieurs médias (en anglais) pendant la campagne. De nombreuses candidates se sont en effet présentées pour entrer au Congrès lors des élections de mi-mandats mardi 6 novembre.

>> Suivez les résultats des "midterms" en direct sur franceinfo

Le jour J, les électrices ont pris le relais. Ce mardi, elles ont été nombreuses à afficher leur fierté d'être allées voter. Certaines ont même décidé de coller leur sticker "J'ai voté" sur la tombe de Susan B. Anthony, à New York (Etats-Unis).

Susan B. Anthony, morte en 1906, a longtemps milité pour le droit de vote des femmes en allant "voté de manière illégale" en 1872, "presque 50 ans avant le 19e amendement octroyant le droit de vote aux femmes", décrit le HuffPost (en anglais).

Un rituel depuis quelques élections

La tombe de Susan B. Anthony est devenue un passage habituel pour les femmes depuis quelques élections. Une électrice raconte ainsi : "J'ai voté et j'ai fait un pèlerinage jusqu'à la tombe de Susan B. Anthony. Il pleuvait aujourd'hui alors voici une photo de meilleure qualité datant de l'élection de 2016."

Vous êtes à nouveau en ligne