Los Angeles : des associations se battent pour faire fermer les puits de pétrole de la ville

France 2

La ville de Los Angeles abrite le plus grand champ pétrolier des États-Unis. Des riverains se battent pour le faire fermer. 

C'est la ville du cinéma, des avenues bordées de palmiers. Mais aussi celle du pétrole. Dans les quartiers pauvres de Los Angeles (États-Unis), on trouve d'imposantes pompes à piston à quelques mètres des maisons, des écoles ou des parcs, parfois cachées par de simples grilles. "Ici, il y a dix pompes. Certaines sont en train de fonctionner. Il existe 800 pompes dans la ville et 1 000 dans le comté", affirme Marta Dina Arguello, membre de l'association Stand-LA. 

Colère des habitants

Maux de tête, asthme ou mauvaises odeurs, la présence de ces puits est de moins en moins tolérée par les habitants. "Nous souhaitons la fermeture de tous les puits de pétrole qui se situent dans les zones résidentielles de Los Angeles tout près des maisons", explique Anna Parks, riveraine et activiste. Plusieurs élus locaux réclament l'interdiction de tout nouveau permis de forage dans l'État. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne