LA PHOTO. Victoire, paix ou 2: quel signe faisait Obama au sommet nucléaire?

Le président américain Barack Obama indique que lui et ses homologues attendent encore deux retardataires, avant de poser pour la photo de famille du sommet nucléaire le 1er avril 2016 à Washington. Au premier plan, il est entouré du roi Abdallah de Jordanie (à gauche), de l\'Ukrainien Petro Poroshenko (à gauche, au-dessus de lui), du Finnois Sauli Niinisto (au centre, au-dessus de lui) et du Premier ministre danois Mark Rutte (à droite).     
Le président américain Barack Obama indique que lui et ses homologues attendent encore deux retardataires, avant de poser pour la photo de famille du sommet nucléaire le 1er avril 2016 à Washington. Au premier plan, il est entouré du roi Abdallah de Jordanie (à gauche), de l'Ukrainien Petro Poroshenko (à gauche, au-dessus de lui), du Finnois Sauli Niinisto (au centre, au-dessus de lui) et du Premier ministre danois Mark Rutte (à droite).      (REUTERS/Jonathan Ernst )

Barack Obama faisait-il le signe de la paix lors de la photo de famille prise à la fin du sommet sur la sûreté nucléaire le 1er avril 2016 aux Etats-Unis? Certains journaux s'en sont joués car le propos est tout autre.


Le symbole aurait pu valoir son pesant d'or ! Un dirigeant, celui de la première puissance militaire, qui fait le signe de la paix à l'issue de son (quatrième et) dernier sommet nucléaire à Washington (31 mars -1er avril 2016)... Il est vrai que ce signe peut-être interprété comme le «V» de la victoire ou signifier paix. En Asie, en particulier au Japon, il est très à la mode de se photographier en le faisant.

En Occident, pour que les deux doigts levés soient considérés comme un signe de paix, il faut se préoccuper d'un petit détail. A savoir, faire en sorte que la paume de la main soit tournée vers l'exterieur. Autrement dans des pays comme la Grande-Bretagne, c'est une insulte que les Britanniques auraient notamment lancé aux Français pendant la guerre de Cent Ans ans (en 1415 à la bataille d'Azincourt). 

Pour ce qui est de Barack Obama, les explications des photojournalistes et la vidéo de l'évènement renvoient plutôt à un chiffre. 

 

Vous êtes à nouveau en ligne