La Corée du Nord restitue les dépouilles de 200 soldats américains morts durant la guerre de Corée

Le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-un, lors du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, le 12 juin 2018, à Singapour.
Le président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-un, lors du sommet Etats-Unis-Corée du Nord, le 12 juin 2018, à Singapour. (SUSAN WALSH / AFP)

"Nous avons récupéré nos grands héros qui sont tombés", a déclaré Donald Trump mardi.

La Corée du Nord a rendu aux États-Unis les restes de 200 soldats américains disparus lors de la guerre de Corée, a annoncé Donald Trump, mercredi 20 juin. "Nous avons récupéré nos grands héros qui sont tombés, (…) déjà 200 ont été renvoyés", a déclaré le président américain à ses partisans lors d'un rassemblement à Duluth, dans le Minnesota. L'information n'a pas été confirmée par les autorités militaires nord-coréennes.

Les dépouilles devraient être transférées à Hawaï

A l'issue du sommet historique du 12 juin avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, Donald Trump a annoncé lors de la conférence de presse de clôture que la Corée du Nord avait accepté de restituer les corps de soldats américains. Des responsables américains ont précisé mardi que la Corée du Nord remettrait dans les jours à venir un "nombre important" de dépouilles au Commandement des Nations unies en Corée du Sud et qu'elles seraient ensuite transférées à la base aérienne Hickam, à Hawaï.

Environ 7 700 militaires américains sont portés disparus depuis la guerre de Corée (1950-1953), durant laquelle 36 500 soldats américains sont morts. Des restes de soldats américains avaient été restitués pour la dernière fois en 2007, lors d'une visite à Pyongyang du gouverneur du Nouveau-Mexique de l'époque, Bill Richardson.

Vous êtes à nouveau en ligne