La justice américaine suspend l'interdiction d'utiliser l'application chinoise WeChat aux Etats-Unis

Le logo du réseau social WeChat sur le drapeau américain, le 7 août 2020. 
Le logo du réseau social WeChat sur le drapeau américain, le 7 août 2020.  (ALI BALIKCI / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le département du Commerce avait annoncé vendredi qu'il interdirait, au nom de la sécurité nationale, le téléchargement dans le pays d'une des applications les plus populaires en Chine.

Dernier épisode en date dans la saga sur le sort des applications TikTok et WeChat aux Etats-Unis : les restrictions qui devaient empêcher à partir de dimanche 20 septembre l'utilisation normale de WeChat, du groupe chinois Tencent, ont été suspendues par une juge.

Le département du Commerce avait annoncé vendredi qu'il interdirait, au nom de la sécurité nationale, le téléchargement dans le pays d'une des applications les plus populaires en Chine.

Il avait aussi proscrit l'utilisation de l'application, utilisée par quelque 19 millions d'utilisateurs sur le sol américain pour la messagerie, les achats, les paiements et d'autres services, pour tout transfert financier et empêché tout service de support technique à WeChat.

Des restrictions contestées par des utilisateurs

Par conséquent, "même si elle était techniquement disponible pour les Américains l'ayant déjà téléchargée, l'application leur aurait probablement été inutile", a résumé la juge Laurel Beeler dans une décision consultée par l'AFP. 

Les restrictions avaient été contestées en justice par un groupe d'utilisateurs, selon qui elles auraient fortement affecté les relations aussi bien professionnelles que personnelles au sein de la communauté sinophone aux Etats-Unis.

De nombreux usagers de WeChat s'inquiétaient ainsi de ne plus pouvoir communiquer avec leurs proches de part et d'autre du Pacifique.

Vous êtes à nouveau en ligne